Image default
Naturopathie

Le bain dérivatif, kesako ?

Bien que l’idée de se plonger dans l’eau froide puisse sembler peu attrayante en cette saison, il existe une méthode ancestrale méritant votre attention : le bain dérivatif. Cette pratique, loin d’être une nouveauté, pourrait s’avérer très bénéfique pour votre bien-être.

La technique de France Guillain et les bienfaits du bain dérivatif expliqués

Initialement identifiée par Louis Kuhne, une figure de la naturopathie allemande du XIXème siècle, la technique de rafraîchissement périnéal a été repopularisée dans les années 2000 grâce à France Guillain, une personnalité reconnue dans le monde de la voile et des sciences. Cette méthode se veut totalement naturelle avec pour but principal le rétablissement du dynamisme et de la vitalité de la zone périnéale.

Le livre incontournable pour ta collection

Au fil du siècle passé, notre température corporelle a légèrement grimpé. La cause principale serait nos habitudes quotidiennes telles que l’inactivité physique et le choix de vêtements ajustés qui surchauffent particulièrement la région périnéale.

Maintenir cette partie du corps au frais est crucial puisque cela influence directement plusieurs fonctions vitales comme la régulation thermique de notre organisme, la santé musculaire périnéale ou encore le bon fonctionnement des intestins.

Les fascias, ces fines couches fibreuses entourant nos composantes corporelles, jouent un rôle prépondérant dans la circulation lymphatique. Ils agissent en quelque sorte comme des conduits pour les graisses digérées. Un soin adéquat à cette zone permettrait donc d’améliorer leur transport dans tout l’organisme.

Deux types de lipides :

Les tissus adipeux bruns jouent un rôle crucial dans notre corps. Ils sont essentiels pour maintenir une température corporelle stable, fournissent de l’énergie et participent à la formation de réserves énergétiques. De plus, ces graisses ont une fonction hormonale importante et contribuent au transport des cellules souches qui aident à réparer nos organes. Elles accomplissent également des tâches de détoxification.

En revanche, les graisses jaunes ou blanches ne sont pas aussi bénéfiques pour la santé. Celles-ci résultent souvent d’une alimentation altérée et d’une mastication insuffisante. Ces types de graisse se retrouvent principalement chez les êtres vivants domestiqués, y compris l’homme. Pour un bon fonctionnement du corps, il est nécessaire que les graisses fluides aident à évacuer ces mauvaises graisses hors du système.

Les nombreux avantages du bain dérivatif

L’effet bénéfique du rafraîchissement sur notre organisme est notable, notamment dans la gestion des graisses. Ce processus facilite leur circulation et favorise leur élimination rapide. Les graisses jouent plusieurs rôles clés :

  • Elles aident à se débarrasser des graisses plus denses.
  • Elles constituent une barrière protectrice contre les variations de température et préviennent l’accumulation de fluides excessifs.
  • Elles servent de source d’énergie pour notre corps.
  • Nourrissent constamment nos muscles, os et organes.
  • Sont impliquées dans la suppression des résidus métaboliques.
  • Aident à évacuer les impuretés exogènes.
  • Jouent un rôle crucial en tant que messagers hormonaux, particulièrement durant la ménopause.
  • Soutiennent le transport des cellules souches adultes par millions dans tout le corps.

C’est ainsi que le bain dérivatif, même pratiqué occasionnellement, soutient ces fonctions vitales au bon fonctionnement de notre système corporel.

Effets positifs et résultats du bain dérivatif

Si vous souffrez de constipation, sachez que certaines techniques peuvent aider à augmenter le volume des selles. De plus, l’adoption de bonnes pratiques peut contribuer à réduire les inflammations. La perte de poids, obtenue grâce à une redistribution des graisses dans le corps, permet d’affiner la silhouette. Cette nouvelle répartition combat efficacement la cellulite.

Pour ceux et celles qui ressentent un inconfort en période de froid, il est possible d’améliorer sa résistance aux basses températures par une meilleure régulation thermique interne. Par ailleurs, une bonne circulation sanguine et lymphatique aide à diminuer les sensations de jambes lourdes.

La qualité de votre peau peut aussi s’affiner avec des soins appropriés; cela concerne les éruptions cutanées comme l’acné. Les muscles se renforcent et les cheveux peuvent retrouver leur densité ainsi que leur couleur naturelle si on entretient ces améliorations avec assiduité.

Une pratique régulière d’exercices adaptés agit favorablement sur la santé sexuelle tant masculine que féminine, dynamisant ainsi la libido et optimisant la production des spermatozoïdes chez l’homme. Chez la femme, cela peut également normaliser le cycle menstruel et mettre fin à certains désagréments comme les règles incontinentes.

Les problèmes d’incontinence urinaire ne sont pas négligeables non plus et ils peuvent être améliorés grâce à ces mêmes pratiques bienfaisantes. Enfin, pour favoriser un état mental apaisé et bénéficier d’un meilleur sommeil, il est conseillé de suivre ces recommandations qui influencent positivement le système nerveux.

Bain dérivatif : comment le mettre en pratique ?

Pour réaliser un bain dérivatif, il suffit d’une bassine et d’un gant de toilette, bien que le bidet soit l’idéal. Positionnez-vous au-dessus du récipient contenant de l’eau froide et utilisez le gant pour appliquer une friction douce sur les plis inguinaux et le périnée, en procédant toujours dans la même direction pour des raisons hygiéniques. Assurez-vous que votre corps reste bien au chaud pendant cette pratique.

France Guillain souligne qu’il est crucial de se sentir positivement chaud durant cette pratique pour garantir son efficacité. Évitez toute sensation de froid ou frissonnement. La durée conseillée est d’au moins 10 minutes, deux fois par jour, à ajuster selon la situation comme lors d’épisodes fiévreux et en fonction de l’âge chez les enfants.

La méthode peut être remplacée par l’utilisation de poches de gel placées sur le périnée pour apporter la fraîcheur nécessaire sans friction. Ces poches spécialement conçues sont pratiques et sûres à utiliser grâce à leur composition en gel non toxique.

Il est recommandé par Guillain, pour obtenir des résultats optimaux, de porter ces poches trois heures minimum chaque jour ou idéalement tout au long de la journée.

Les situations où il ne faut pas pratiquer le bain dérivatif

Voici quelques précautions à prendre en compte concernant le bain dérivatif :

– Il est inapproprié de l’utiliser lorsqu’on manque d’énergie, après une opération ou si on porte un stimulateur cardiaque.
– Après avoir mangé, mieux vaut attendre un moment avant d’employer des poches de gel pour ne pas perturber la digestion.
– Pendant les menstruations, cette pratique est à éviter du fait du risque de douleurs utérines.
– Pour les femmes enceintes par assistance médicale comme la FIV, il est conseillé d’attendre la fin du premier trimestre. En cas de grossesse naturelle, il n’y a pas de restriction spécifique.

Autres articles

Ce que la naturopathie n’est pas !

administrateur

Additifs alimentaires, savoir les éviter.

administrateur

Canicule : Comment la traverser sans encombres

administrateur

La respiration & ses bienfaits en sophrologie

administrateur

Le Miel de Manuka en cosmétique

administrateur

ASMR, relaxation et sensations !

administrateur

Tisane drainante & anti-cellulite, ma recette

administrateur

La poudre d’ Ortie Piquante

administrateur

Prendre le temps de vivre

administrateur