Image default
Naturopathie

Développer l’écoute de son corps et mieux se connaitre

Au cours de notre existence, le corps physique sert de véhicule pour découvrir une variété d’expériences sensorielles. Ces dernières peuvent être plaisantes ou pénibles en fonction des événements vécus. Face à des souffrances tant physiques que morales, il nous arrive de nous interroger sans trouver comment se libérer de ces maux. C’est dans ces moments qu’il devient essentiel de chercher du soutien et d’envisager une consultation pour avancer.

Prêter attention au corps

En tant que thérapeute, une écoute attentive et une présence soutenue sont cruciales lorsqu’il s’agit d’interagir avec le corps d’un patient. Ces interactions ouvrent un canal de communication avec les dimensions plus fines de l’être du patient, facilitant ainsi la remontée des émotions cachées à la surface de la conscience. Ces échanges permettent au patient d’articuler ses souffrances et de discerner l’origine psychologique ou organique de son mal-être. L’objectif étant de relier clairement émotion, pathologie et vécu personnel pour favoriser une meilleure compréhension de soi et entamer un processus de guérison.

Comment améliorer sa capacité d’écoute

Il est crucial de se réconcilier avec son propre corps, le considérer comme un allié plutôt qu’une source de crainte. Dialoguer avec lui, l’écouter sans jugement et comprendre ses signaux devrait être une routine quotidienne. Il faut aussi embrasser nos émotions, les accepter pleinement avant de chercher à les communiquer adéquatement. Pour ceux qui souhaitent approfondir cette thématique, des lectures complémentaires sont disponibles sur le blog Vivre au Présent

L’importance d’accepter ses sentiments

Les émotions ont un impact direct sur notre bien-être physique, le corps conservant les traces des chocs émotionnels pour mieux anticiper tout déséquilibre futur. Cela souligne l’importance de la prévention en matière de santé.

Notre système médical actuel tend à externaliser la maladie et met l’accent sur le rôle du médecin dans le processus de guérison, négligeant ainsi l’autonomie du patient dans sa propre santé.

Est-ce l’attitude appropriée ?

Il est primordial de prendre soin de sa santé activement. Ainsi, il est conseillé d’agir préventivement plutôt que d’attendre la nécessité d’une intervention extérieure. Si l’on compare cela à l’achat d’un véhicule, entretenir sa voiture régulièrement garantit son efficacité et réduit le risque de pannes. De même pour notre bien-être : adopter des habitudes saines et être conscient des moyens personnels pour maintenir une bonne santé sont essentiels avant de se tourner vers un professionnel en cas de problème.

Quels sont ses moyens ?

Notre corps communique avec nous au travers de divers signaux. À l’instar d’une cicatrice physique résultant d’un accident, nos expériences émotionnelles négatives engendrent des traces invisibles mais profondes à l’intérieur de notre être. Ces marques internes sont le fruit de la mémoire corporelle.

Les réactions de notre organisme face aux émotions sont souvent sous-estimées. Nos organes réagissent vivement lorsque nous traversons des moments chargés émotionnellement, ce qui se manifeste par des symptômes physiques concrets. Les expressions populaires telles que « avoir mal au ventre » ou « se faire de la bile » illustrent parfaitement cette connexion entre le psychique et le physique.

Chaque organe est en liaison directe avec le cerveau tant sur le plan émotionnel que physique. La qualité et la quantité du stress vécu jouent un rôle crucial dans cette interaction : plus un stress est intense ou prolongé, plus il affectera significativement l’organe concerné à l’image d’une onde choc, témoignant ainsi de la puissance et de la persistance du trouble émotionnel rencontré.

Les pathologies et l’hérédité

Notre corps enregistre constamment des informations, y compris la mémoire héréditaire transmise par nos ancêtres. L’épigénétique montre comment le stress peut activer cette mémoire génétique, révélant ainsi des caractéristiques positives ou entraînant certaines maladies. Par exemple, Florence a développé de l’eczéma alors qu’elle venait d’apprendre sa grossesse. Une analyse psycho-émotionnelle indique une anxiété liée à une peur ancestrale de séparation.

Malgré une enfance sans épreuves notables et aucun antécédent parental apparent, les recherches généalogiques ont permis de découvrir que sa grand-mère maternelle avait été contrainte à un exil forcé durant la guerre pour des raisons économiques. La situation actuelle de Florence semble avoir inconsciemment éveillé ce souvenir familial : l’idée du déménagement suite à la nouvelle de sa grossesse a ravivé chez elle un sentiment de précarité et de séparation.

Comprendre cette connexion entre son passé familial et son état présent lui a permis d’affronter ses craintes irrationnelles concernant le déménagement vu comme bénéfique pour son futur avec sa famille. Cette prise de conscience a eu un effet thérapeutique remarquable sur son eczéma qui s’est résorbé rapidement.

La maladie possède donc une signification

Il est reconnu que les pratiques visant à améliorer le bien-être corporel sont nombreuses et variées. Toutefois, la relaxation seule ne suffit pas toujours à éliminer complètement nos souffrances ou pathologies. L’association d’un accompagnement thérapeutique approfondi avec une attention particulière portée aux émotions enfouies peut mener à des changements durables sur les plans physique, psychique et énergétique.

Prendre conscience de ses maux est un premier pas nécessaire mais non suffisant. Pour ancrer un changement profond, il faut modifier les émotions stockées dans notre inconscient et poser des actions significatives dans notre quotidien. Ce faisant, on installe de nouvelles convictions plus saines et en adéquation avec nos expériences présentes.

Explorer son intériorité par l’écoute du corps n’est pas seulement thérapeutique ; c’est également une aventure enrichissante qui favorise une expansion de la conscience personnelle.

Autres articles

Spiruline, bienfaits et idées reçues

administrateur

A l’écoute de notre Temps intérieur…? Réponse en Ayurveda

administrateur

Sexothérapie – Le rôle des fantasmes dans notre vie sexuelle

administrateur

Sophrologie au travail, 3 exercices pour rester zen

administrateur

Nigelle, une huile exceptionnelle !

administrateur

Les Tétons Flingueurs, le cancer du sein raconté par Sonia Bellouti

administrateur

Neurofeedback, Ke Sako ?

administrateur

Yoga, un allié puissant contre le stress

administrateur

Les huiles essentielles en cuisine !

administrateur