Image default
Naturopathie

Crudivorisme – 10 erreurs à éviter

Le crudivorisme gagne de nouveau du terrain. Quelles sont les astuces pour l’adopter sans risque ?

Surplus de lipides

Les novices en alimentation crue tombent souvent dans le piège d’une forte consommation de produits riches en lipides, tels que les noix, graines et avocats, alors que l’énergie devrait essentiellement provenir des fruits. Une quantité excessive de matières grasses peut entraîner des désagréments : digestion laborieuse, prise de poids inattendue, épuisement et épiderme réactif.

Pour éviter ces soucis, il est conseillé de restreindre l’apport lipidique à une portion modérée du régime calorique quotidien, soit un taux oscillant entre 10 et 15 %. Ainsi maîtrisé, ce niveau permet d’équilibrer son alimentation tout en bénéficiant des avantages qu’offre la pratique d’un régime vivant.

2 – Une alimentation insuffisante

Beaucoup de personnes qui suivent un régime crudivore ressentent souvent la faim, principalement parce qu’ils n’ingèrent pas assez d’énergie. Les fruits, avec leur richesse en vitamines et leur facilité de digestion, doivent constituer le pilier principal de cette diète pour fournir une énergie saine. En parallèle, les légumes apportent des minéraux essentiels même s’ils ne sont pas aussi riches en calories. Pour atteindre l’apport calorique nécessaire au quotidien sans trop manger, il convient d’intégrer des aliments contenant de bons acides gras en petites quantités, ce qui sera avantageux pour la santé.

Manque de consommation de légumes

Les légumes verts regorgent de nutriments essentiels tels que le calcium, le magnésium, le potassium et le sodium. Ils sont souvent sous-représentés dans les régimes alimentaires à base d’aliments crus. Il est remarquable qu’une consommation excessive de matières grasses peut réduire la quantité de salade ingérée, car elles rassasient rapidement. Opter pour une limitation des graisses permettrait donc d’augmenter l’apport en légumes verts. Pour maximiser leurs bienfaits, il est préconisé de les savourer en jus ou en smoothies, favorisant ainsi une meilleure absorption des minéraux par l’organisme.

4 – Ignorer les règles des associations alimentaires

Il est essentiel de privilégier une alimentation saine, en optant pour des produits complets et naturels. Les plats composés d’une multitude d’ingrédients peuvent nuire à la digestion. Il convient donc de choisir des aliments dans leur forme la plus pure, c’est-à-dire contenant tous leurs éléments nutritionnels. De cette manière, les risques liés aux associations alimentaires nocives sont limités. Cela avait déjà été abordé dans un article antérieur.

5 – Être trop

Certains développent une obsession pour leur alimentation au point de délaisser d’autres facteurs cruciaux de bien-être. L’idée fausse que tout ce qui est cuit s’avère toxique les pousse à abuser des oléagineux, sous prétexte du cru synonyme de santé. Cependant, manger cru n’est pas l’unique garantie d’une vie saine. Il importe aussi de se concentrer sur:

– La qualité du sommeil
– L’exposition solaire bénéfique
– La respiration d’air non pollué
– La consommation d’eau pure
– Le maintien d’une activité physique régulière
– Le respect des besoins thermiques du corps
– L’épanouissement personnel à travers la mise en valeur de ses aptitudes naturelles

Chacun devrait veiller à équilibrer ces éléments pour atteindre un mode de vie véritablement salubre.

6 – Être trop généreux avec les condiments et les épices

Notre organisme est optimisé pour digérer des produits naturels, essentiellement non altérés par la transformation industrielle. L’ajout systématique de sel ou d’assaisonnements peut induire une accoutumance préjudiciable à notre bien-être puisque ces éléments ne sont pas destinés à être consommés en l’état dans la nature et peuvent s’avérer irritants. Ceux qui adoptent un régime alimentaire dénué de ces additifs retrouvent un plaisir authentique dans les saveurs pures des fruits et légumes, les arômes artificiels leur paraissant alors excessifs et peu attrayants.

7 – Manquer d’exercice physique

Pratiquer régulièrement des activités physiques est primordial pour un équilibre vital. Cela contribue de manière significative à l’amélioration des capacités fonctionnelles de notre organisme, permettant ainsi d’exploiter pleinement les bienfaits d’une alimentation saine. En adoptant une diète riche et vivifiante, on constate une montée en puissance de notre vigueur quotidienne. Cette synergie entre exercice et nutrition se traduit par un accroissement notable du bien-être.

8 – Utiliser des suppléments non indispensables

Un état de forme optimale se cultive par un mode de vie équilibré et non à travers la consommation d’aliments ou produits prétendument « boosteurs » d’énergie. En réalité, ces derniers agissent davantage comme des stimulants artificiels que des nourritures bénéfiques. C’est le cas du cacao cru, prisé récemment pour ses vertus supposées mais qui en définitive n’est autre qu’une version non transformée du chocolat traditionnel.

Il convient de noter que le cacao subit une fermentation à chaud, ce qui invalide l’appellation « cru ». Sa consommation peut entraîner une accoutumance similaire à celle engendrée par le café ou le thé en raison de leur effet excitant. Ces substances perturbent potentiellement le sommeil et ne devraient pas être considérées comme sources saines d’énergie.

La vitalité véritable découle essentiellement d’un repos adéquat et d’habitudes quotidiennes saines. Il est donc important de privilégier un sommeil réparateur ainsi qu’une alimentation et un mode de vie équilibrés pour maintenir son corps dans les meilleures conditions possibles.

9 – Une consommation excessive de fruits secs et de dattes

Les fruits déshydratés ont perdu leur teneur en eau. Ils ne sont plus considérés comme des aliments complets et contiennent une quantité importante de sucre. Souvent, ils peuvent être la cause de ballonnements dû à un processus de fermentation dans notre système digestif. Pour éviter toute tentation, il est judicieux de privilégier les fruits frais, suffisamment consommés pour satisfaire nos besoins journaliers.

10 – Ignorer le soin des dents

L’hygiène bucco-dentaire est primordiale. Certains adeptes du régime crudivore tombent dans le piège de croire que leur choix alimentaire les prémunit contre les soucis dentaires. Ils se trompent. Bien que manger cru puisse réduire la formation de plaque, il ne faut pas négliger le risque accru de caries.

Cru & Co souligne l’importance d’une attention particulière à la santé des dents, même en l’absence d’aliments transformés ou cuits dans l’alimentation quotidienne. Un suivi régulier chez le dentiste et un brossage efficace sont indispensables pour prévenir toute complication qui pourrait s’avérer sérieuse avec le temps.

Autres articles

Respiration abdominale, se détendre en 5 minutes

administrateur

Prise de poids et ménopause, s’aider de la naturopathie

administrateur

Mangez des noix pour rester en bonne santé

administrateur

Les huiles essentielles en cuisine !

administrateur

Les bienfaits des antioxydants – comprendre pour rester en bonne santé

administrateur

Le régime sans gluten

administrateur

Tarte à la citrouille

administrateur

Cheveux – Nourrir et Hydrater, la différence!

administrateur

Etre une maman zen au quotidien!

administrateur