Image default
Santé

La sédentarité est néfaste pour votre santé

Conséquente à un mode de vie de notre société qui a grandement évolué ces dernières décennies, la sédentarité montre ses effets néfastes. En effet, tout a été fait pour améliorer le confort de notre quotidien et diminuer les efforts notamment physiques. Ces évolutions ont pour vocation de nous faciliter la vie. Pour autant, elles ont plongé bon nombre de personnes dans une vie sédentaire, à l’origine de nombreuses complications pour notre santé. En quoi la sédentarité est-elle néfaste ? Et comment peut-on y remédier ?

Les méfaits de la sédentarité

Les études sur la sédentarité se multiplient, les résultats sont sans appel. Ce qui était initialement prévu pour un meilleur quotidien, engendre au contraire des complications pour notre bien être autant physique que mental. En effet, de moins en moins de personnes prennent le temps de pratiquer une activité physique voire sportive, soit parce qu’elles sont soumises à des heures de travail sous la pression, ou soit parce qu’elles passent de plus en plus de temps devant l’écran, que ce soit la télévision, le pc, la tablette, etc… Nous connaissons certes les douleurs que peut provoquer ce temps passé assis. En revanche, beaucoup ignorent les méfaits de la vie sédentaire sur notre santé. Voici quelques autres conséquences non négligeables : 

  • augmentation du risque d’accident cardiovasculaire ;
  • augmentation du risque d’obésité ;
  • prévalence des facteurs de risque de diabète ;
  • accentuation des risques de tension artérielle ;
  • etc.

Quelles solutions pour contrer ces effets négatifs ?

La seule et véritable solution est de s’activer davantage. En effet, on estime que sept heures en position assise durant une journée est le seuil pour être reconnu comme étant sédentaire. Par ailleurs, les médecins préconisent qu’il ne faudrait pas dépasser les 4 heures. Cela peut donc s’avérer compliqué pour les personnes exerçant un emploi assis. Mais les méfaits peuvent être contrés en s’octroyant davantage de temps pour une activité physique. Il ne s’agit pas forcément de faire du sport, mais par exemple de jardiner davantage au lieu de regarder une série TV, de marcher sur une partie de son trajet qui mène au lieu de travail, de jouer avec ses enfants, etc… 

Related posts

Quatre maux à soigner avec les huiles essentielles bio

Journal

Consulter un diététicien est-il nécessaire quand on voit déjà un nutritionniste ?

Tamby

L’immunothérapie : un traitement plus ciblé contre le cancer

Odile