Image default
Santé

Cystite à répétition : les bons gestes pour éviter l’infection

La cystite ou l’infection urinaire est une inflammation aiguë ou chronique de la vessie. Lorsqu’elle revient plusieurs fois dans une année, à partir de 4 infections, elle finit par affecter le quotidien. On parlera donc de cystite récidivante. Elle se présente en effet par des envies urgentes et fréquentes ainsi que des brûlures urinaires.

Pour des raisons anatomiques, les femmes sont les plus sujettes à souffrir de cystites que les hommes. Elle est causée par une bactérie provenant des selles qui remonte de la vulve à la vessie. D’ailleurs, une femme sur deux en souffre. De ce fait, il est important de prendre des mesures pour s’en débarrasser le plus rapidement possible.

Quelques gestes simples pour éliminer les premiers facteurs

Tout d’abord, mieux vaut opter pour des produits naturels pour éliminer les facteurs qui peuvent entraîner les récidives. Ils sont accessibles au quotidien et faciles à réaliser. En premier lieu, il est nécessaire de boire beaucoup d’eau, notamment 1,5 litre, tout au long de la journée. Avec cela, il est important d’uriner régulièrement et éviter de se retenir. Il en est de même après chaque rapport sexuel. La constipation favorise aussi la cystite.

Cependant, il est possible de l’éviter en consommant par exemple des fibres et une eau riche en magnésium. Autrement, il est nécessaire de prendre des laxatifs. Sinon, une cure de canneberge serait l’idéal, car ces petites baies sont dotées de pacs. Ces derniers sont en mesure de réduire l’adhésion de la bactérie à la paroi de la vessie. Si la cystite et infection urinaire persiste après ces actions préventions, il est conseillé d’agir autrement, notamment en faisant appel à un médecin. Livi.fr propose d’ailleurs une application iOS et Android pour consulter un médecin en ligne rapidement.

D’autres actions à mettre en place pour renforcer la lutte

Dans le cas où la cystite récidive, il faudra adopter d’autres actions. En premier, il est conseillé de faire une analyse d’urines en laboratoire pour savoir s’il n’y aurait pas de germe afin d’envisager à l’avance un antibiogramme. Ce dernier conditionne le type d’antibiotique adapté. Malgré toutes ces luttes, si elle récidive encore, il est possible que le médecin prévoie un examen clinique et gynécologique ou une échographie pour vérifier s’il n’y aurait pas de pathologie locale ou encore une maladie inflammatoire chronique voire même un cancer de la vessie. Il faut dire que les diagnostics permettent de s’assurer du traitement ou encore de l’intervention chirurgicale nécessaire pour soigner la cystite et l’infection urinaire.

Compter bientôt sur des vaccins préventifs

Il existe actuellement des vaccins anti-cystites. Ils ont été développés par une start-up suisse et testée aux HUG. Ils permettent en général de limiter la prise d’antibiotiques et de réduire les récidives. D’après les tests, les vaccins ont réussi à éliminer même les bactéries les plus résistantes. Ces vaccins contiennent des préparations dotées des bactéries inactivées servant à déclencher les cystites. Ils serviront en réalité de stimulants immunitaires. Ils peuvent être pris par voie orale intravaginale ou encore injectables. Dans tous les cas, ces remèdes ne sont pas encore présents en France. Il faudra donc se rendre en Allemagne ou en Suisse pour en bénéficier.

Related posts

Quel soin pour quel type de peau ?

Journal

Amande d’abricot : allié contre le cancer ou produit dangereusement toxique ?

Claude

Faire un test de paternité prénatal

administrateur