Image default
Naturopathie

Naturopathie – Boostez votre immunité !

Notre système immunitaire est la clé pour faire face aux différents micro-organismes pathogènes. Un bon fonctionnement de celui-ci nous préserve des infections, notamment lors de périodes critiques comme l’hiver. Ainsi, une bonne santé est inséparable d’une immunité robuste qui joue un rôle crucial dans le combat contre les maladies saisonnières et chroniques.

Pour renforcer sa barrière protectrice, il importe d’adopter des habitudes saines de manière globale. La qualité de notre alimentation, le temps que nous consacrons au repos et au sommeil ainsi que notre niveau d’activité physique sont autant d’éléments qui contribuent à l’équilibre de notre système défensif. Les interactions sociales influent également sur cet équilibre.

L’efficacité avec laquelle notre corps repousse les agressions extérieures dépend non seulement du type et de la force des agents infectieux mais aussi et surtout de la vigueur avec laquelle nos mécanismes internes réagissent. Plus ce système défensif interne est en forme, mieux nous sommes armés pour rester en bonne santé face aux diverses menaces infectieuses.

Astuces de naturopathie

L’alimentation

Privilégiez une assiette équilibrée riche en produits naturels : fruits, légumes, céréales complètes et poissons sont de mise. Ils apportent l’énergie nécessaire sans pour autant surcharger votre organisme. En hiver, évitez les tentations des plats riches et privilégiez la modération.

Pour une alimentation optimale :

  • Optez pour un équilibre entre protéines, glucides et lipides tout en réduisant la consommation de viandes rouges et en excluant les produits laitiers.
  • Choisissez des aliments biologiques adaptés à chaque saison et période de vie, délaissez les aliments transformés ou trop raffinés.
  • Favorisez les sucres complexes à indice glycémique bas tels que le pain au levain ou les châtaignes, en limitant ceux à IG élevé qui fatiguent l’organisme.
  • Laissez de côté les graisses saturées d’origine animale au profit d’huiles riches en acides gras essentiels.

Vitamine D, essentielle pour le système immunitaire est abondante dans le poisson gras tel que sardines ou maquereaux. Évitez aussi une alimentation trop acide; préférez plutôt des amandes ou fruits mûrs qui aident à maintenir un bon pH corporel.

Il est crucial également de boire suffisamment d’eau pure quotidiennement hors repas, bien mastiquer durant vos repas pris calmement contribue aussi au bien-être digestif.

Réduire la tension

Le stress chronique est néfaste pour notre système immunitaire car il favorise la sécrétion d’hormones comme le cortisol qui affaiblissent nos défenses naturelles. De même, un sommeil insuffisant peut nous rendre plus vulnérables aux infections. Des études ont établi que les tensions sociales affectent l’activité de gènes essentiels à notre immunité.

Il est donc crucial de privilégier des moments de calme et d’adopter des pratiques apaisantes telles que le yoga ou la relaxation pour maintenir une bonne santé, surtout durant l’hiver. Dormir suffisamment reste également un pilier important pour prévenir les maladies courantes comme le rhume.

Déplacez-vous davantage !

Pratiquer une activité physique de manière assidue permet de réduire l’anxiété, chasser le stress et prévenir la dépression. Ces facteurs tendent à affaiblir notre système immunitaire. Contrairement aux idées reçues, faire du sport revitalise et contribue à une meilleure qualité de sommeil. En effet, c’est l’excès de travail qui entraîne la fatigue, et non pas l’exercice physique.

Reposez-vous davantage !

Dormir moins de quatre heures réduit significativement l’efficacité du système immunitaire. Il est primordial d’écouter son corps et de se ménager des moments de repos, quitte à décaler certains engagements. Une routine stable pour les heures de coucher et de lever favorise un sommeil réparateur. Prenez soin de votre santé en privilégiant un repos adéquat.

Rééquilibrez votre microbiote intestinal

Prendre soin de son système digestif est capital pour la santé générale. La flore intestinale joue un rôle crucial dans notre système immunitaire ; il est donc essentiel de veiller à sa bonne santé. Une digestion difficile peut signaler une fragilisation des défenses naturelles de l’organisme. Il convient d’être proactif face à ce type de symptômes.

Notre corps a besoin d’un apport suffisant en vitamines et oligoéléments pour que les cellules immunitaires fonctionnent optimalement. Des nutriments comme le zinc ou le sélénium sont fondamentaux, tout comme les vitamines A, C et E qui soutiennent l’activité des lymphocytes T et autres cellules combattant les infections.

Lorsque la flore intestinale n’est pas équilibrée et que cela perturbe l’absorption des nutriments, une supplémentation en vitamine C peut être recommandée par un professionnel de la santé. De plus, intégrer des probiotiques dans son alimentation favorise un microbiote intestinal diversifié, renforçant ainsi notre première ligne de défense contre les pathogènes.

Il ne faut pas négliger non plus les bénéfices d’une détoxification régulière du corps. L’élimination active des toxines contribue au bon fonctionnement des organes et au maintien d’une forte barrière immunitaire intestinale.

Minimisez les dangers environnementaux

Protégez-vous des rayons nocifs du soleil et minimisez votre contact avec les éléments nuisibles comme les ondes électromagnétiques et divers poisons tels que le tabac, les pesticides ou encore des solvants. L’arrêt du tabagisme est crucial : la fumée affecte vos voies respiratoires et affaiblit votre corps face aux infections hivernales.

Aérer vos espaces de vie et de travail au moins dix minutes par jour est indispensable, même par temps glacial. Cela permet de renouveler l’air ambiant et réduit la présence des microbes dans votre environnement immédiat.

Des végétaux et suppléments divers

L’échinacée

De nombreuses plantes et certains suppléments ont la capacité de renforcer les défenses naturelles de l’organisme.

Sur les bienfaits des oligo-éléments

Les oligoéléments jouent un rôle clé dans notre santé. Ils soutiennent les réactions chimiques essentielles pour le bien-être de nos cellules, mais ils sont présents à faible dose. Ces minéraux activent les enzymes qui catalysent ces processus vitaux, sans eux, nos cellules ne pourraient pas fonctionner correctement.

Concernant la défense de l’organisme face aux infections et la fatigue hivernale, le combo cuivre-or-argent est un véritable atout avant l’âge de 65 ans. Le cuivre a une action antivirale et antibactérienne significative ; l’or renforce les globules blancs tandis que l’argent vise spécifiquement les bactéries.

Le zinc, quant à lui, est vital pour la peau en contribuant à sa guérison rapide et en combattant des affections cutanées variées telles que le psoriasis ou l’acné. Cet élément ne se limite pas au soin épidermique ; il influence également notre respiration, régule diverses fonctions hormonales et fortifie notre système immunitaire grâce à ses propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires.

Utiliser les plantes pour se soigner

Des végétaux spécifiques, connus sous le nom d’adaptogènes, contribuent à la consolidation du système immunitaire. Ils aident l’organisme à faire face aux stress et déséquilibres potentiels. Parmi les plus reconnues pour leurs bienfaits sur la résistance de notre corps se trouvent l’échinacée, le cyprès et l’astragale.

L’échinacée est réputée pour son action modulatrice sur l’immunité. Elle stimule notamment la production d’anticorps et des cytokines, jouant un rôle essentiel dans les mécanismes de défense de notre organisme.

Le Ginseng, une racine originaire d’Asie, est valorisé par les praticiens chinois non seulement pour ses qualités tonifiantes mais aussi parce qu’il renforce le système immunitaire. Il prépare également le corps aux variations saisonnières et fortifie nos défenses naturelles avec l’approche de périodes froides.

D’autres plantes comme la Rhodiola rosea et le schisandra sont réputées aider au soutien du système de défense interne.

Enfin, le champignon shiitaké se distingue par ses capacités à diminuer le cholestérol, à prévenir des problèmes cardio-vasculaires ainsi qu’à lutter contre divers maux hivernaux grâce à ses propriétés immunostimulantes. La substance active qu’il contient, la létinine, possède des caractéristiques antivirales notables en activant certains éléments clés du système immunitaire tels que les cellules-T et les macrophages.

Peut-on courir des dangers en renforçant le système immunitaire avec des herbes ?

Certains individus, en particulier ceux qui font face à des maladies auto-immunes, doivent éviter certaines plantes médicinales. Avant de se tourner vers ces remèdes naturels, il est primordial de consulter un professionnel de santé surtout si l’on suit déjà un traitement prolongé.

Il est bon de savoir que le shiitaké et le maïtaké sont susceptibles d’entraîner des réactions allergiques ou des problèmes digestifs chez certaines personnes. De même, pour les patients sous anticoagulants ou en préparation à une opération chirurgicale, il est recommandé d’éviter le ginseng et le reishi. Ces derniers peuvent interférer avec la médication ou augmenter les risques liés aux interventions.

L’utilisation de l’aromathérapie

Certaines huiles essentielles sont des alliées de taille pour le système immunitaire grâce à leurs composés antiviraux. En particulier, celles riches en alcools, phénols ou aldéhydes se révèlent efficaces contre les virus et boostent la production d’anticorps.

Pour profiter de ces bienfaits, il est possible de diffuser des huiles essentielles dans l’environnement quotidiennement ou lorsqu’on ressent une baisse de forme. Elles peuvent également être appliquées sur la peau après avoir été diluées. Parmi les variétés recommandées pour renforcer l’immunité figurent notamment le ravintsara et l’eucalyptus radié, mais aussi le niaouli, le tea tree ou encore le thym à thujanol.

Créer un mélange de plusieurs huiles essentielles peut conduire à une synergie où chacune accroît l’efficacité des autres. Par exemple, ravintsara et eucalyptus radié ensemble forment une combinaison redoutable contre les maladies virales telles que la grippe.

Il est néanmoins important d’être prudent : les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que les jeunes enfants devraient éviter l’utilisation des huiles essentielles. Pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé et sécuritaire quant aux dosages adaptés, mieux vaut consulter un spécialiste en aromathérapie ou naturopathie.

Conclusion sur la naturopathie

La naturopathie considère la santé dans son ensemble, en privilégiant des méthodes naturelles pour booster la capacité de l’organisme à se défendre. Le praticien élabore un plan sur mesure pour améliorer le bien-être et stimuler l’énergie vitale, essentielle à l’autoguérison. Il utilise pour cela divers outils comme les plantes médicinales ou les huiles essentielles.

Faire appel à un naturopathe c’est opter pour une prise en charge individualisée qui vise à renforcer votre système immunitaire de façon naturelle. Ce soutien est particulièrement précieux durant l’hiver ou face aux risques de maladies découlant d’un système immunitaire affaibli.

Autres articles

Endométriose et Cupping Thérapie, soulager autrement

administrateur

Slow sex, sexualité de l’hiver

administrateur

Naturopathie et ramadan 2/2

administrateur

Naturopathie et accompagnement du diabète

administrateur

Le miel de Manuka

administrateur

Compléments Alimentaires : Danger ?

administrateur

Prendre le temps de vivre

administrateur

Candidose Buccale & Phytothérapie

administrateur

Nutri santé & beauté – Zoom sur l’épinard

administrateur