Image default
Naturopathie

Lâcher prise : la sérénité retrouvée

L’expression lâcher prise suggère une mainmise antérieure sur les situations ou les individus qui nous entourent. Elle renvoie à l’idée de contrôle, voire de gestion minutieuse des éléments de notre environnement. Embrasser cette notion implique donc d’abandonner un certain pouvoir et d’accepter la fluidité des circonstances sans chercher à tout régenter.

Qu’est-ce que le lâcher-prise ?

Notre identité peut parfois être fragmentée entre un moi inférieur, source de doutes et de craintes, et un moi supérieur, synonyme d’unité et de paix intérieure. Le moi inférieur nous emprisonne dans des pensées négatives sur nous-mêmes, tandis que le moi supérieur favorise une existence harmonieuse, pleinement ancrée dans le présent.

Le bien-être psychologique est souvent entravé par une quête excessive de contrôle. Cette lutte se manifeste même au niveau physique, comme l’illustre la constipation qui traduit une incapacité à relâcher prise. Apprendre à lâcher prise c’est donc accepter ses limites avec bienveillance pour atteindre sérénité et relaxation, réduisant ainsi considérablement notre stress quotidien.

Quatre méthodes faciles et écologiques pour se détendre

Relâcher la tension et le lexique

Surveillez votre langage et limitez l’usage de la double négation au quotidien. Adoptez une expression positive ; remplacez les tournures comme « ce n’est pas grave » par « c’est rien ». Vos mots influencent votre perception, donc choisissez-les pour refléter le positif.

Encouragez-vous lors de vos réussites et faites preuve d’indulgence envers vous-même lorsque vous peinez à atteindre vos buts. Ajuster ses objectifs peut être nécessaire, tout comme on a pris le temps d’apprendre à marcher ou à écrire. En étant clément avec soi-même, on nourrit son enfant intérieur.

Relâchement et techniques de respiration

Lorsque l’anxiété, le mécontentement ou la peur s’emparent de vous, ralentissez votre rythme respiratoire. Focus sur chaque souffle pour apaiser votre esprit. La pratique régulière de la cohérence cardiaque est une méthode efficace pour retrouver son calme.

Cette technique se base sur des exercices de respiration mesurée à pratiquer trois fois par jour. Pour obtenir les résultats escomptés, adoptez un rythme de six cycles respiratoires par minute pendant cinq minutes. Chaque cycle comprend une inhalation et exhalation que l’on peut comptabiliser pour maintenir le bon tempo et éviter les distractions mentales.

Une astuce consiste à dessiner des ondes suivant le mouvement de la respiration : montantes durant l’inhalation et descendantes lors de l’exhalation, ce qui aide aussi au suivi du nombre total des cycles effectués.

Il est préférable d’effectuer ces séances en position assise, avec un dos droit et les pieds bien ancrés au sol sans croiser les jambes. Les effets bénéfiques d’une telle session peuvent perdurer jusqu’à cinq heures après sa réalisation. Le moment idéal pour ces sessions est au lever du lit, avant le repas du midi et en soirée afin d’intégrer cette discipline dans votre quotidien avec aisance.

Relâchement et imagination

L’exercice de visualisation consiste à transformer mentalement une situation pour y apporter du positif. En cas de stress ou d’impasse, l’idée est de se projeter dans un lieu apaisant comme une clairière verdoyante, au pied d’une cascade rafraîchissante ou sur une plage baignée par les rayons réconfortants du soleil. Utiliser une photographie peut faciliter cette projection. En s’imaginant ainsi dans un autre contexte, on cherche à instaurer une distance émotionnelle avec la réalité pesante et favoriser le lâcher-prise. Cela inclut même la possibilité d’évoquer des sensations olfactives agréables pour renforcer ce sentiment de bien-être.

Libération intérieure et pratique méditative

Méditer, c’est accepter de relâcher prise. Cela se vit en focalisant son attention sur l’instant présent, sans s’engager dans le flot incessant des pensées qui nous traversent. Imaginez-vous face à un réfrigérateur : soit vous l’ouvrez pour concocter votre repas, soit vous observez simplement son image et la laissez filer. La méditation se produit également lorsque vous êtes pleinement absorbé par une activité, comme la randonnée, au point d’en oublier tous les tracas.

Pour intégrer cette pratique du détachement dans votre quotidien, je conseille une discipline régulière. Ce n’est qu’à travers cette persistance que vous commencerez à remarquer un impact positif sur votre existence. En prenant les rênes de votre vie avec intentionnalité, vous lui imprégnez vos propres nuances et teintes préférées.

Autres articles

Manger en pleine conscience, pourquoi ?

administrateur

Gastro – Solutions naturelles pour la prévenir ou l’accompagner

administrateur

Le point G, mythe ou réalité ?

administrateur

Le shiatsu traditionnel késako ?

administrateur

Ma trousse à pharmacie naturelle des vacances

administrateur

Dossier – Les huiles végétales de A à Z

administrateur

Ho’oponopono – Retrouvez votre paix intérieure

administrateur

Tisane drainante & anti-cellulite, ma recette

administrateur

La relaxation : incontournable moment anti-stress

administrateur