Image default
Naturopathie

Vitaminothérapie – Mode d’emploi

Lorsque notre assiette ne suffit plus à combler nos besoins en vitamines, on se tourne vers la vitaminothérapie. Ce soutien nutritionnel temporaire utilise des compléments pour préserver notre santé. C’est une réponse efficace aux carences qui menacent notre bien-être physique.

Pour quelles situations choisir la vitaminothérapie ?

Il est essentiel de privilégier une alimentation équilibrée pour couvrir les besoins nutritionnels. Cependant, dans certaines situations spécifiques, la prise de compléments alimentaires peut s’avérer pertinente :

– Les femmes envisageant une grossesse ou déjà enceintes ainsi que celles qui allaitent peuvent bénéficier d’un apport en acide folique.
– Dans des zones où l’ensoleillement fait défaut, un supplément en vitamine D, surtout pour les bébés durant leurs premières années, est recommandé.
– La vitamine K est cruciale chez les nourrissons pour prévenir les risques hémorragiques.
– Les végétariens et personnes âgées de plus de 50 ans peuvent nécessiter un supplément en vitamine B12.

Les cas médicaux particuliers, diagnostiqués par un professionnel de santé, peuvent aussi conduire à prendre des compléments sous prescription.

Pour ceux dont le régime alimentaire n’apporte pas suffisamment de calories ou qui ont des besoins nutritionnels accrus non comblés par leur alimentation habituelle, des multivitamines sont envisageables.

Voici quelques repères sur les valeurs nutritionnelles recommandées (VNR) selon l’Europe depuis février 2014 :

  • Vitamine A : 800 μg
  • Vitamine D : 5 μg
  • Vitamine E : 12 mg
  • Vitamine K : 75 μg
  • Vitamine C : 80 mg
  • Vitamines B1 (thiamine) : 1,1 mg ; B2 (riboflavine) : 1,4 mg ; B6 (pyridoxine) : 1,4 mg; B12 (cobalamines) : 2,5 μg ; Niacine (B3):16 mg; Acide Folique:200 μg
  • Biotine:50 μg
  • Acide pantothénique:6 mgCes informations vous offrent un aperçu pour évaluer vos besoins potentiels.

Surcharge en vitamines – Dangers et excès

Absorber trop de certaines vitamines peut s’avérer toxique, entrainant ce qu’on nomme une hypervitaminose. Cette surdose vitaminique, variable selon la nature de la vitamine et la durée d’exposition, se manifeste principalement avec les vitamines A, D, K et E.

Il est rare de constater des hypervitaminoses chez ceux qui suivent un régime alimentaire équilibré. Elles surviennent surtout après l’ingestion répétée et excessive de suppléments nutritionnels. Il faut dépasser 5 à 10 fois les apports journaliers recommandés pendant longtemps ou consommer en une fois une quantité cent fois supérieure pour risquer un tel déséquilibre.

Les vitamines : leur assimilation et élimination

Les vitamines se répartissent en deux groupes selon leur solubilité : celles qui se dissolvent dans les matières grasses (liposolubles) comme les vitamines D, E, K et A, et celles solubles dans l’eau (hydrosolubles), correspondant à toutes les autres. La principale différence de ces catégories réside dans leur élimination par l’organisme : si les hydrosolubles sont évacuées via l’urine, les liposolubles suivent le chemin des selles. On note une propension aux excès de vitamines principalement pour le groupe liposoluble.

Envisager un traitement à base de vitamines devrait toujours être précédé d’une consultation médicale. Cela garantit une approche adaptée et sûre pour votre santé.

Autres articles

Le régime sans gluten

administrateur

Le bain dérivatif, kesako ?

administrateur

Naturopathie – Réflexologie plantaire consciente: Du pied vers la conscience

administrateur

Tisane drainante & anti-cellulite, ma recette

administrateur

Zoom sur le poivre, une épice aux nombreuses vertus

administrateur

Cheveux blancs / gris, les soins appropriés !

administrateur

La Gemmothérapie, soutenir la santé par les bourgeons !

administrateur

Huile drainante anti cellulite, ma recette naturelle

administrateur

SOS Peaux Grasses – 2ème partie

administrateur