Image default
Naturopathie

La respiration & ses bienfaits en sophrologie

Voici votre présent : « Le Calendrier des Légumes de Saison ».

Dans la pratique de la sophrologie caycédienne, l’importance de l’intentionnalité est souvent soulignée. Elle nous aide à reprendre le contrôle de notre organisme et à en avoir une image mentale précise. Parlons donc un peu plus de la respiration.

À notre naissance, nous respirons tous par l’abdomen, observez simplement le ventre d’un enfant qui dort pour vous en convaincre. Avec le temps, cette façon naturelle de respirer évolue vers une respiration thoracique.

Cependant, l’intentionnalité respiratoire vise à rétablir ce processus abdominal originel. Bien que respirer soit un acte inconscient essentiel à la vie, il est possible d’y intégrer intention et conscience. Se réapproprier sa respiration abdominale demande un effort volontaire, mais reste fondamental puisque nous avons le pouvoir de contrôler notre souffle consciemment.

L’un des principaux outils de la Sophrologie est la respiration

Dans l’article antérieur dédié à l’initiation en Sophrologie, on identifie trois clés essentielles :

  • Apprendre à lâcher prise
  • Détendre ses muscles efficacement
  • Explorer les divers niveaux de conscience

La Respiration consciente : focus sur l’abdomen

Respirer par le nez est un geste essentiel en sophrologie. Cette action régule la température de l’air inspiré grâce aux cornets et muqueuses nasales, agissant comme un thermostat pour ajuster température et humidité. De plus, les poils du nez filtrent poussières et particules indésirables. Enfin, cette voie d’inhalation active des nerfs crâniens importants, y compris le nerf vague, influençant positivement notre métabolisme général.

Le Nerf Vague part du cerveau et contrôle de nombreuses fonctions vitales, dont la respiration et la gestion du stress

Le nerf vague joue un rôle prépondérant dans la gestion du stress. En le stimulant, on peut réduire efficacement notre tension interne. Opter pour la respiration par le nez contribue à renouer avec une respiration ventrale bénéfique, celle que nous avions naturellement bébé, ce qui renforce nos défenses immunitaires. Contrairement à cela, la respiration buccale n’est pas recommandée. Il est mieux d’expirer par la bouche pour libérer complètement l’air accumulé dans les poumons.

Les avantages d’une respiration adéquate :

Respirer correctement, c’est adopter une inspiration par le nez suivie d’une expiration par la bouche. Cette méthode, notamment la respiration ventrale, optimise la circulation sanguine et donc la santé globale.

La capacité à bien respirer reflète notre connexion avec nos émotions et notre être intérieur. Ignorer ce lien fondamental revient à négliger une part essentielle de notre existence.

En outre, un souffle maîtrisé contribue à l’harmonie entre l’esprit et le corps. Il est le miroir des sentiments accumulés au fil du temps. Une respiration limitée peut trahir une anxiété ou un blocage émotionnel.

Il est intéressant de noter que bailler marque souvent un moment de transition vers un état de détente encore inaccompli.

Concernant les incidences sur la santé, une respiration superficielle peut diminuer l’efficacité immunitaire tandis qu’une bonne respiration abdominale influence positivement non seulement le retour veineux mais également les systèmes lymphatique et digestif.

Finalement, respirer profondément permet d’évacuer efficacement l’air stagnant dans nos poumons et réduit ainsi la quantité d’air pollué qui pourrait y rester confiné sans renouvellement.

L’impact de la respiration sur l’activité cérébrale

Le stress, bien loin d’être une pathologie, représente un mécanisme défensif de l’organisme. En situation de tension, une zone de notre cerveau appelée l’amygdale encéphalienne, joue un rôle clé dans la gestion des émotions en déclenchant une réaction en chaîne qui mène à la libération de noradrénaline et au déclenchement du mode alerte.

Pour contrer cette activation stressante, la respiration abdominale s’avère être un outil puissant. Elle fait intervenir le système parasympathique, grâce notamment à l’action du nerf vague qui parcourt les viscères thoraciques. Cette pratique respiratoire aide donc à modérer les réponses face au stress en agissant directement sur le système nerveux central via des structures spécifiques localisées dans le tronc cérébral.

Parasympathique : réduit la tension
Contrairement au système Orthosympathique : déclenché pour protéger le corps

L’équilibre entre nos deux systèmes vitaux repose sur la respiration. C’est elle, le souffle de vie, qui orchestre cette harmonie délicate.

La création de neurones liée à la respiration

Le stress perturbe notre manière de respirer, la rendant rapide et superficielle. Ce phénomène se produit car le stress affecte directement la zone du cerveau qui contrôle notre souffle. En résultat, il peut comprimer nos capacités à bien ventiler, un processus appelé neurogénèse ventilatoire. Si nous vivons constamment sous pression, cela peut impacter durablement notre respiration.

La sophrologie propose une approche opposée pour traiter ce problème. Elle enseigne à rééduquer la respiration par des exercices spécifiques connus sous le nom de Sophro Activation Présence Axe Respiratoire. Ces exercices consistent en l’activation de l’appareil respiratoire étape par étape, accompagnée d’une phase d’intégration après chaque activation.

Une technique clé est la respiration consciente et abdominale. Elle vise à harmoniser corps et esprit grâce à une méthode naturelle basée sur le principe que ces deux entités sont liées et s’influencent mutuellement. Ainsi, en agissant sur le physique avec cette pratique respiratoire on favorise aussi un meilleur équilibre mental.

Pour conclure

Durant les séances de sophrologie, des méthodes sont mises en œuvre pour influencer le corps. Cela commence par la prise de conscience de sa propre corporalité, l’apprivoisement et l’apaisement progressifs de celle-ci. Au fur et à mesure, cette démarche engendre des retombées bénéfiques sur l’esprit qui devient plus serein et évolue.

La clé réside dans la maîtrise du souffle : c’est par elle que se transmet la nouvelle perception intérieure appelée conscience sophronique

Nana T. a choisi cette formation pour approfondir tes connaissances

À toi qui lis Nana-Turopathe.com,

Profitez de 10% de remise chez WeeLearn grâce au code ARJALI

Explorez le cursus proposé pour enrichir vos compétences.

Autres articles

Endométriose et EFT – Gérer la douleur au quotidien

administrateur

sexualité et communication non violente

administrateur

Ma trousse à pharmacie naturelle des vacances

administrateur

Dossier – Les huiles végétales de A à Z

administrateur

Huiles essentielles et diffusion atmosphérique

administrateur

Les Tétons Flingueurs, le cancer du sein raconté par Sonia Bellouti

administrateur

Naturopathie et glande thyroide

administrateur

Spiruline, bienfaits et idées reçues

administrateur

Endométriose et Naturopathie, nos conseils aux Endogirls en vidéo

administrateur