Image default
Naturopathie

Le Syndrome prémenstruel ou Quand nous perdons le lien avec notre féminité

Troubles prémenstruels ou SPM

Le syndrome prémenstruel concerne de nombreuses femmes et provoque divers malaises avant les règles. Ceux-ci incluent:

– des douleurs abdominales, intestinales et lombaires
– une sensibilité accrue des seins
– des ballonnements et de la rétention d’eau
– des maux de tête et des changements d’humeur

Ces symptômes découleraient de variations hormonales liées au cycle menstruel, principalement impliquant l’œstrogène et la progestérone. Ces hormones préparent l’utérus à une éventuelle grossesse, mais leur chute déclenche les menstruations en l’absence de fécondation.

Les désordres hormonaux peuvent être exacerbés par différents facteurs comme la contraception hormonale ou un mode de vie inadéquat. Il est aussi pertinent de s’intéresser aux aspects psychologiques liés à ces manifestations.

Il peut être bénéfique pour les femmes d’établir un lien plus fort avec leur féminité et le rythme naturel du cycle menstruel. Une meilleure compréhension pourrait aider à appréhender différemment ce processus biologique, souvent comparé aux cycles lunaires ou aux saisons naturelles.

Découvrez maintenant quelques astuces utiles :

Pour gérer les émotions et ressentis physiques, il est conseillé d’utiliser l’EFT ainsi que les Élixirs Floraux. L’huile d’Onagre, riche en acides gras essentiels, aide à réguler le cycle menstruel si prise lors des 10 derniers jours de ce dernier. La phytothérapie propose l’Alchémille pour équilibrer la sécrétion de progestérone ovarienne, combinée au besoin avec d’autres plantes.

La qualité du régime alimentaire influe sur le bien-être général grâce aux oligo-éléments comme le Zinc ou le Magnésium qui participent à l’équilibre hormonal. Il est primordial de ménager son foie par un drainage adéquat et une alimentation contrôlée : moins de laitages, des repas légers, des protéines végétales et des huiles pressées à froid sont recommandés.

Un foie engorgé peut entraîner une auto-intoxication hormonale chez la femme; stimuler la vésicule biliaire avec des aliments amers comme le radis noir avant les repas peut être bénéfique. L’exercice physique contribue également à atténuer les désagréments nerveux et physiques, pensez notamment au stretching ou au yoga.

La pratique quotidienne de techniques telles que la relaxation et la méditation s’avère très efficace pour apaiser l’esprit durant ces périodes sensibles. Ces suggestions ne sont pas universelles et doivent être adaptées selon chaque individu. Pour plus d’informations personnalisées, il est judicieux de consulter un professionnel.

Autres articles

Le magazine Naturelles – 100 % Naturo et bientôt en kiosque !

administrateur

Naturopathie – La prise en charge du sportif

administrateur

Ho’oponopono – Retrouvez votre paix intérieure

administrateur

Phytothérapie – Recettes secrètes de votre herbaliste à faire vous même !

administrateur

Cure de Pollen, une petite bombe nutritive !

administrateur

Fibromyalgie et naturopathie

administrateur

La relaxation : incontournable moment anti-stress

administrateur

Ma Bible de la Santé Nature

administrateur

Naturopathie, ke sako ?

administrateur