Image default
Naturopathie

Phytothérapie – Zoom sur le Lapacho ou Pau d’Arco

Bonjour, découvrez notre dossier sur les bienfaits du Lapacho, également appelé Pau d’Arco ou « Arbre de vie

Nomenclature des Substantifs

Originaire d’Amérique du Sud, le Lapacho, également connu sous le nom de Pau d’Arco, est vénéré par les peuples autochtones de l’Amazonie. Ils le désignent affectueusement comme TAJIBO et croient qu’il détient la capacité de guérir une multitude d’affections.

Nom Scientifique :

L’Tabebuia impetignosa appartient à la grande famille des Bignoniacées

Substances actives :

Le lapachol dynamise le système immunitaire et lutte contre les radicaux libres. Le Beta-lapachone s’avère être un puissant agent bactéricide et antiviral. Les quinones, quant à elles, sont connues pour renforcer l’immunité et purifier l’organisme des toxines. Enfin, la Vitamine K joue un rôle crucial dans la prévention de la coagulation du sang.

Caractéristiques :

Les antibiotiques, les antiviraux et les antifongiques combattent respectivement bactéries, virus et champignons. Pour contrer l’anémie, une meilleure fluidité du sang est essentielle. Les troubles de la circulation sont réduits grâce à des agents veinotoniques. Enfin, un système immunitaire robuste est stimulé pour mieux résister aux agressions extérieures.

Utilisation habituelle et coutumes

Le fer contenu dans certains aliments est idéal pour combattre l’anémie grâce à son absorption aisée. Pour renforcer le système immunitaire et faire face aux gastro-entérites, c’est un allié précieux. De plus, il aide à se défendre contre diverses agressions comme les infections bactériennes, fongiques ou virales. Il joue également un rôle apaisant pour les inflammations de la bouche et du système digestif.

Mises en garde et restrictions d’usage :

Il est crucial de se montrer vigilant lorsqu’on utilise des anticoagulants, car certaines substances peuvent interagir avec ces médicaments. Le Lapacho à forte dose risque d’entraîner malaises et vomissements, donc il faut être prudent sur les quantités consommées. Les futures ou nouvelles mères doivent éviter cette plante, que ce soit durant la grossesse ou l’allaitement.

Consommation :

Faites chauffer de l’eau avec une cuillère à café d’aubier de lapacho. Laissez bouillir doucement pendant 5 minutes, puis laissez infuser encore un quart d’heure avant de déguster. Pour profiter pleinement des bienfaits, optez pour une cure d’un mois, à renouveler si nécessaire.

Sources :
Découvrez notre incroyable voyage
Des remèdes naturels contre la mycose des pieds : le lapacho et l’huile d’autruche
Le lapacho, un arbre de la pharmacopée inca

Autres articles

Les protéines animales sont elles vraiment si indispensables ?

administrateur

De la Chrysalide au Papillon… Ou l’éclosion des petites Nanas !

administrateur

Astuces naturelles contre le diabète

administrateur

sexualité féminine : se libérer de ses croyances limitantes

administrateur

Coloration Végétale : Le Henné Naturel

administrateur

Reiki , méthode pour inviter le bonheur : kezako ?

administrateur

Vitaminothérapie – Mode d’emploi

administrateur

Endométriose, l’alimentation à la rescousse

administrateur

Les huiles essentielles en cuisine !

administrateur