Image default
Naturopathie

L’automne en naturopathie

L’automne éveille les sens avec ses nuances flamboyantes et une douceur solaire apaisante. Cette période invite à la contemplation, au confort d’un plaid en dégustant une tisane ou un morceau de tarte aux saveurs de saison. C’est également le moment idéal pour prendre du recul, se fixer des objectifs et adopter de nouvelles résolutions avant l’hiver.

Vers une compréhension de la médecine traditionnelle chinoise

Selon la Médecine Chinoise Traditionnelle, l’automne est une saison particulière gouvernée par l’élément Métal. Cette période influe sur divers organes tels que les poumons et le gros intestin, mais aussi sur des éléments comme le nez ou encore la peau.

Il est conseillé d’augmenter légèrement la durée du sommeil pendant l’automne, en se couchant un peu plus tôt. C’est une façon pour notre corps de réclamer le repos supplémentaire dont il a besoin pour s’accorder avec le tempo naturel.

Notre organisme nous guide instinctivement vers une phase de récupération accrue. Cela n’indique pas forcément un malaise imminent mais plutôt une adaptation aux cycles saisonniers. En restant à l’écoute de ces signaux, on peut maintenir notre bien-être en harmonie avec les changements environnementaux.

Les déséquilibres saisonniers automnaux

Le refus de l’imprévu et la difficulté à déléguer peuvent conduire à des troubles énergétiques affectant les poumons et le gros intestin, tous deux associés à l’aspect métallique. Ces troubles peuvent se manifester par divers symptômes tels que des rhumes fréquents, une teint pâle, des affections cutanées, ou encore des désordres digestifs comme la constipation. Par ailleurs, ces problèmes peuvent influencer notre posture et notre respiration, mais également impacter notre rapport aux autres et notre bien-être matériel.

L’enjeu est donc d’équilibrer ces organes pour favoriser un meilleur fonctionnement global. Pour ce faire, il est conseillé de pratiquer des exercices qui stimulent la respiration ainsi que l’étirement spécifique lié à ces méridiens. Il est également bénéfique d’incorporer dans son alimentation des mets relevés qui sont bénéfiques pour les poumons. En prenant soin de ces aspects, on peut prévenir ou remédier aux déséquilibres mentionnés précédemment.

Il est temps de renforcer sa respiration !

En cette période, il est primordial de prendre soin de ses poumons. La pratique d’exercices physiques tels que la natation ou le jogging peut s’avérer particulièrement apaisante. L’arrêt du tabac est également vivement conseillé et des techniques telles que les exercices de respiration ou la cohérence cardiaque pourraient être bénéfiques.

Pour renforcer vos poumons, l’utilisation d’huiles essentielles comme celle d’eucalyptus ou de pin est recommandée, mais il faut consulter un naturopathe au préalable. Certains végétaux sont aussi connus pour leur capacité à tonifier les poumons :

  • La bourrache, qui hydrate en cas de sécheresse due à l’air climatisé ou au chauffage électrique.
  • L’astragale, qui fortifie et prévient les infections respiratoires, toutefois déconseillée aux femmes enceintes et aux personnes ayant trop de mucus.
  • La molène agit sur les bronches et aide à éliminer le mucus, avec quelques restrictions liées à sa composition.

La réflexologie plantaire peut aussi être une alliée précieuse en insistant sur les points liés aux poumons et intestins.

Concernant l’alimentation, privilégiez des aliments favorisant la santé pulmonaire :

  • Légumes comme le poireau, céleri branche ou encore radis.
  • Céréales telles que riz gluant ou millet.
  • Aromates incluant gingembre frais ou sec, coriandre.
  • Fruits variés : abricots, pommes ou citrons par exemple.

Ces choix contribueront au bon fonctionnement des poumons en aidant notamment à évacuer le mucus.

Purifier son système digestif

Il est crucial de préserver la santé de nos intestins, éléments clés du système immunitaire. Le gros intestin, chargé d’éliminer les déchets solides et de finaliser l’assimilation des nutriments, joue un rôle majeur dans notre bien-être physique et mental. En effet, un déséquilibre intestinal peut refléter une résistance au changement, essentiel à la vie.

Pour entretenir une bonne santé intestinale, il peut être bénéfique d’avoir recours à des compléments comme le charbon actif, les probiotiques ou encore la chlorophylle avec l’accompagnement d’un naturopathe. La pratique occasionnelle d’une hydrothérapie du côlon est également recommandée pour nettoyer en profondeur le gros intestin. Cette technique implique l’utilisation d’eau tiède introduite via une canule rectale afin de purger les accumulations.

Quant aux aliments favorables pour le gros intestin :

  • Légumes : basilic, betterave, carotte…
  • Céréales : sarrasin…
  • Fruits : figue, poire…
  • Aromates : échalote…

Ces aliments contribuent à son bon fonctionnement et soutiennent ainsi notre capacité globale à nous adapter continuellement aux nouvelles circonstances de la vie.

Il est temps d’ajuster notre alimentation

Il est essentiel d’adopter une alimentation de qualité, en incluant une grande quantité de fruits et légumes biologiques, pour composer l’essentiel de notre assiette quotidienne. Une consommation modérée de produits simples contribue également à cet équilibre.

L’objectif principal d’une correction alimentaire est la diminution des excès et des toxines accumulées dans notre corps. Modifier nos habitudes alimentaires est donc crucial après avoir nettoyé notre organisme. Pour cela, on peut s’orienter vers une monodiète où un seul type de nourriture végétale est ingéré pendant au moins 24 heures – le raisin étant un choix saisonnier judicieux mais le riz ou les carottes sont aussi pertinents.

En automne, une cure à base de raisin se révèle particulièrement bénéfique. Elle favorise la détoxification et prépare idéalement l’organisme à affronter la baisse des températures. Le jeûne constitue une autre alternative efficace bien qu’il requiert une condition physique initiale solide; ce processus consiste à s’abstenir de toute nourriture solide durant 24 heures minimum.

Une detoxification par le biais d’une diète adaptée stimule l’élimination des toxines issues principalement de notre régime alimentaire habituel. En simplifiant notre digestion et en soutenant les fonctions vitales, nous pouvons ainsi accroître notre vitalité tout en renforçant nos défenses naturelles, un véritable pont entre la chaleur estivale et les frimas hivernaux qui approchent.

Les réflexes essentiels pour une détox efficace

Prenez soin de votre organisme en écoutant vos désirs : la clef d’une détox réussie se niche dans l’équilibrage des repas. Adoptez une approche progressive, en commençant par exemple avec une journée de cure à base d’un aliment avant d’augmenter la durée.

Offrez-vous un répit digestif hebdomadaire grâce à une monodiète, qui peut être graduellement intensifiée. Sélectionnez un aliment qui vous satisfait tant sur le plan nutritionnel qu’au niveau du goût, et variez sa préparation selon vos envies.

Épurer votre alimentation est essentiel : mettez de côté les produits difficiles à digérer comme certaines viandes et optez pour les fruits et légumes frais, locaux et saisonniers. Ces derniers sont des sources inépuisables de vitalité lorsqu’ils sont consommés crus ou légèrement cuits.

Enfin, modifiez vos habitudes alimentaires : évitez les associations lourdes telles que céréales et protéines dans un même repas. Favorisez plutôt les plats combinant légumes avec soit céréales soit viandes blanches. Consommez les fruits séparément pour maximiser leur apport nutritif.

Enfin, un moment pour soi !

L’arrivée de l’automne entraîne souvent une baisse de luminosité et d’énergie. Cependant, cette période est propice à l’introspection. Profiter de ce moment pour renforcer la connexion entre notre esprit et notre corps est essentiel. Par ailleurs, c’est l’occasion parfaite pour embrasser les vertus d’une cure détoxifiante.

Les réflexes essentiels pour une détox efficace :

Accordez-vous des instants de détente pour revitaliser votre organisme. Il est conseillé d’opter pour un sommeil précoce au moins deux fois par semaine, avant 23 heures, afin de marquer efficacement cette période de repos.

Pour renouer avec votre corps, privilégiez les activités telles que le yoga ou la méditation. Si votre emploi du temps est serré, dédiez chaque jour une quinzaine de minutes à ces pratiques, partagées entre relaxation et respiration consciente. La clé réside dans la constance pour maintenir les bienfaits durant l’hiver.

Enfin, offrez-vous des bains relaxants deux à trois fois par semaine, en y ajoutant des huiles essentielles purifiantes ou revigorantes selon vos préférences. Cet instant sera un allié précieux pour favoriser le retour sur soi tout en s’accordant un plaisir détoxifiant.

Conclusion sur la naturopathie

Prêt à démarrer ? Si l’abondance d’informations vous submerge, le recours à un naturopathe peut être précieux. Il vous accompagnera pour adopter une approche personnalisée, en adéquation avec vos exigences personnelles et vos désirs.

Pour approfondir votre compréhension de l’influence des plantes sur la santé respiratoire, explorez les ressources disponibles sur « energie-sante.net » et « mangersantebio.org ». Ces sites offrent des conseils pour renforcer votre système respiratoire grâce aux vertus de la grande molène.

Les amateurs de médecine traditionnelle chinoise trouveront leur bonheur dans les ouvrages de Jean-Marc Eyssalet et Yves Réquéna qui traitent du bien-être et de la diététique selon cette pratique ancestrale.

Quant à l’esthétique naturelle, admirez les œuvres de Camila Carlow où elle fusionne art et biologie. Son projet « Eye Heart Spleen » met en scène treize photographies captivantes où des organes humains sont représentés par des arrangements floraux. Visitez son site web pour une immersion complète dans cet univers artistique singulier.

Autres articles

Gastro – Solutions naturelles pour la prévenir ou l’accompagner

administrateur

Endométriose et sexualité : comment être épanouie ?

administrateur

Vitamine B6 ou pyridoxine

administrateur

Ramadan, préparer son jeûne avec la naturopathie 1/2

administrateur

Gilles Lartigot – Eat, Chroniques d’un fauve dans la jungle alimentaire

administrateur

Kilos émotionnels – Le lien émotions & surpoids

administrateur

Le Miel de Manuka en cosmétique

administrateur

L’équilibre acido-basique ke sako ?

administrateur

Huile essentielle de lavande, l’indispensable ! Mais laquelle ?

administrateur