Image default
Naturopathie

Les troubles du comportement alimentaire en naturopathie

Les plantes sont une source riche en nutriments essentiels pour notre santé. Elles nous fournissent des vitamines, minéraux et antioxydants qui protègent nos cellules contre les dommages. Inclure une variété de légumes et fruits dans notre alimentation quotidienne est crucial pour maintenir un bon équilibre nutritionnel.

Pour booster notre système immunitaire, il est recommandé de privilégier les aliments végétaux colorés. Ces derniers contiennent des phytonutriments, qui ont des propriétés anti-inflammatoires et renforcent la résistance de l’organisme face aux infections.

En plus, les fibres présentes dans les végétaux jouent un rôle important dans le maintien d’une bonne digestion. Elles aident aussi à réguler le taux de sucre dans le sang, ce qui peut prévenir l’apparition du diabète.

N’oublions pas que pour tirer le meilleur parti des bienfaits des plantes, il faut varier les sources et opter pour une consommation fraîche et locale chaque fois que c’est possible. Cela garantit une teneur maximale en nutriments bénéfiques pour notre organisme.

C’est quoi les troubles du comportement alimentaire ?

Les troubles du comportement alimentaire comme l’anorexie ou la boulimie sont bien connus. Cependant, il existe d’autres formes moins médiatisées telles que l’hyperphagie et l’orthorexie. Ces comportements résultent souvent d’une détresse profonde. Autrefois considérés comme des caprices, ils sont aujourd’hui reconnus comme le reflet d’un mal-être réel.

Qu’est-ce qui peut provoquer des troubles du comportement alimentaire ?

Les troubles des conduites alimentaires (TCA) ne sont pas des maladies que l’on contracte soudainement ; ils résultent de facteurs multiples et variés. Influences environnementales, pressions sociétales ou événements traumatisants sont autant d’éléments pouvant déclencher ces troubles, qui touchent indistinctement tous les milieux sociaux.

Personne n’est à l’abri des TCA, que ce soit directement ou via un proche. Il est souvent observé chez les personnes atteintes une faible confiance en soi et une estime personnelle précaire. Elles cherchent à se valoriser et à répondre aux attentes qu’elles perçoivent.

Concernant les statistiques clés :

  • Anorexie mentale restrictive : Prévalence de 1,1%, majoritairement féminine (96%), apparaît généralement entre 12 et 18 ans.
  • Boulimie : Toucherait 0,8% de la population, avec un pic chez les femmes (98%), survenant principalement entre 15 et 25 ans.
  • Hyperphagie boulimique : Affecte près de 5% des gens, avec une très grande proportion de femmes (99%), âgées de 18 à 35 ans.
  • Compulsions alimentaires: Concernent entre 8 et 10% des individus. C’est le trouble ayant la répartition hommes/femmes la plus équilibrée (65% de femmes), se manifestant principalement entre 25 et 45 ans.

La malnutrition varie selon le type de TCA allant d’un état grave à modéré pour certains tandis que pour d’autres elle concerne davantage une forme chronique.

Ces données proviennent du site www.anorexie-et-boulimie.fr

Les plus jeunes aussi ?

Les tout-petits peuvent montrer un rejet de certains aliments, phénomène tout à fait normal appelé néophobie alimentaire. Cela commence vers deux ans et s’intensifie jusqu’à l’âge de 4 à 7 ans. Pour apprendre à aimer un nouvel aliment, il est souvent nécessaire de le goûter plusieurs fois, jusqu’à une douzaine d’essais. Cette réticence disparaît généralement avec le temps. Toutefois, si elle se prolonge chez des individus plus âgés comme les pré-adolescents ou adultes, elle peut alors prendre un caractère problématique.

Prise en charge ?

Il est essentiel d’aborder les troubles complexes avec une prise en charge globale qui couvre à la fois l’aspect psychologique et nutritionnel. C’est un travail d’équipe impliquant divers spécialistes pour répondre aux multiples causes de ces problèmes.

En quoi la naturopathie peut-elle être bénéfique ?

Pour ceux qui luttent contre les troubles du comportement alimentaire, la naturopathie s’avère être un soutien complémentaire non négligeable. Cette approche holistique cherche à renouveler notre compréhension de l’interaction entre le physique et le psychique en favorisant une réconciliation avec notre propre corps. Elle se base sur une nutrition personnalisée, des exercices physiques modérés et des techniques de relaxation pour promouvoir un bien-être global.

L’utilisation de remèdes naturels tels que certaines plantes, fleurs de Bach et huiles essentielles est courante pour apaiser des symptômes fréquents comme l’anxiété ou le stress. Néanmoins, ces pratiques gagnent à être associées à un accompagnement psychothérapeutique qui facilite une introspection salutaire et fortifie la démarche thérapeutique globale.

Autres articles

Zoom sur le Layering

administrateur

Cure de raisin : ma detox d’automne

administrateur

Mono diète, c’est parti pour le grand nettoyage

administrateur

Huile drainante anti cellulite, ma recette naturelle

administrateur

La respiration & ses bienfaits en sophrologie

administrateur

Galette des rois vegan et sans gluten

administrateur

Les vitamines – Leçon 1, quelques définitions

administrateur

Propolis, se soigner au naturel !

administrateur

Grossesse et sexualité, conseils et astuces pour chaque trimestre

administrateur