Image default
Santé

Comment réussir un sevrage tabagique ?

Arrêter de fumer est parfois difficile même si l’envie est là. Toutefois, vous pouvez arrêter progressivement et en douceur. Si vous vous retrouvez dans un tel cas, il serait peut-être grand temps que vous soyez accompagné. Plusieurs astuces et remèdes naturels existent pour vous aider à franchir le cap et réussir votre sevrage tabagique. Autant de solutions à tester pour retrouver votre bien-être général. Dans tous les cas, ayez à l’esprit que la dépendance au tabac est longue à faire disparaître. Il vous faudra être patient, faire preuve d’indulgence envers vous-même et ne pas baisser les bras, quelle que soit la situation à laquelle vous devez faire face. 

La cigarette électronique : un dispositif intéressant pour arrêter de fumer 

Pour passer le cap difficile du sevrage, la cigarette électronique est une alternative intéressante. D’abord, parce qu’elle recrée les mêmes sensations qu’avec une cigarette classique, ensuite parce qu’il est possible de réduire progressivement le taux de nicotine. Bien entendu à vous de choisir la cigarette électronique qui vous convient le mieux, d’y combiner au besoin l’usage de patchs (si vous êtes un gros fumeur notamment), de ne pas concilier la cigarette électronique avec la cigarette et de réduire progressivement vos besoins en nicotine pour optimiser vos chances. Et surtout, prenez le temps de tester plusieurs modèles de cigarette électronique pour être sûr de trouver le bon modèle qui vous mènera à terme de votre sevrage sans encombre. 

L’hypnose : un allié précieux pour arrêter de fumer

L’hypnose est un état naturel que chacun ait pu faire l’expérience que ce soit pendant la lecture d’un roman, en contemplant le mouvement des vagues ou encore cette période entre le réveil et l’endormissement. L’état hypnotique est cet instant, ce moment de conscience, cet arrêt sur image où les choses sont perçues autrement. L’hypno thérapeute agi alors sur l’inconscient pour recréer cet état il va alors stimuler votre inconscient, mais aussi trouver les leviers qui vont vous permettre d’arrêter de fumer. Dans la plupart des cas, une seule séance peut suffire à vaincre cette dépendance. Bien entendu, cela dépend de votre degré de dépendance et la manière dont vous êtes réceptif à cette pratique. 

L’homéopathie : une alternative pour arrêter de fumer 

Certains remèdes sont un soutien efficace pour vous désaccoutumer du tabac, agir sur l’anxiété et la nervosité générée, mais aussi pour limiter les fringales notamment. Argentum Nitricum, Gelsemium, Nux Vomica, Ignatia Amara, Tabacum sont autant d’exemples de granules envisageables. Bien entendu, parce que chacune d’entre elles possède des propriétés et des dosages spécifiques, mieux vaut demander conseil à un homéopathe. À plus forte raison qu’en fonction du degré de votre dépendance, il saura vous conseiller sur les quantités et la manière de les prendre pour que cela soit efficace. En somme, consulter un homéopathe vous permet de personnaliser le traitement homéopathique tout simplement. 

La sophrologie : un remède naturel pour arrêter de fumer

Pour avoir une action durable et efficace, mieux vaut que vous combiniez les séances de sophrologie à d’autres actions. Et pour cause, la sophrologie n’est qu’une méthode complémentaire qui ne se suffit pas à elle seule dans le cas présent. Par le biais d’exercices, le sophrologue vous aide alors à maîtriser vos états émotionnels, à mieux gérer votre stress. Outil de développement personnel, c’est un outil très efficace pour garder confiance et espoir, mais aussi pour avoir une meilleure connaissance de vous-même. En général, à raison d’une séance par semaine pendant trois à six mois, fonction de votre dépendance, vous portez un autre regard sur la cigarette. Sachez qu’il existe d’autres méthodes comme l’acupuncture et l’auriculothérapie qui ont des effets sur le manque, l’irritabilité, les troubles alimentaires et tous les symptômes associés au sevrage. 

Les plantes : un remède naturel pour arrêter de fumer

La phytothérapie n’a plus besoin de faire ses preuves. Employée dans de nombreuses situations, elle est tout aussi efficace pour agir contre les dépendances et les symptômes liés au tabac. La valériane notamment est tout indiquée. Grâce à ses propriétés déstressantes et sédatives, ce calmant végétal est sans risque d’accoutumance ou d’effet secondaire. Là encore, mieux vaut s’en remettre à un phytothérapeute pour connaître le dosage et la fréquence des prises qui vous conviennent. Sachez qu’il existe aussi des huiles essentielles qui peuvent vous être conseillées par un aromathérapeute à l’image de la melisse officinalis, de la lavendula officinalis, de l’eucalyptus globulus ou encore du romarin officinal notamment en marge de l’huile essentielle de gingembre qui est incontournable

Related posts

Quels sont les cas d’urgence dentaire nécessitant une consultation chez le dentiste ?

administrateur

Les personnels soignants, plus qu’une aide privée

Claude

Focus sur le trouble du déficit de l’attention

Tamby