Image default
Naturopathie

Luminothérapie, garder le moral !

La dépression hivernale touche une part non négligeable de la population, entrainant fatigue et morosité. Face à cela, un cadeau aussi bienfaisant qu’utile pourrait être une lampe de luminothérapie. Ce dispositif s’avère un allié précieux pour combattre les symptômes associés au manque de luminosité durant les mois froids.

Comment fonctionne-t-il ?

Le tryptophane, un acide aminé, est à la base de la production de sérotonine, aussi appelée l’hormone du bonheur. Celle-ci influence notre humeur, la douleur, nos comportements alimentaires et sexuels, ainsi que notre cycle de sommeil et la digestion. De plus, elle engendre la synthèse de mélatonine, connue pour être l’hormone régulant le sommeil.

Durant l’hiver, les jours raccourcissent et nous sommes moins exposés à la lumière naturelle. Cette diminution d’ensoleillement favorise la conversion de sérotonine en mélatonine qui provoque alors une fatigue persistante et réduit notre motivation ainsi que notre désir sexuel. On observe également des envies accrues d’aliments riches ou sucrés.

Pour certains individus, ces symptômes s’aggravent jusqu’à déclencher une dépression saisonnière caractérisée par des troubles alimentaires et du sommeil. Heureusement, avec le retour des jours plus longs, ces troubles tendent à disparaître.

La luminothérapie est utilisée depuis les années 80 pour traiter ces désordres affectifs saisonniers. Elle repose sur l’exposition à une lumière simulant celle du soleil, sans ses rayons infrarouges ni ultraviolets.

Sélectionner correctement son dispositif de luminothérapie

Les lampes de luminothérapie personnelles sont désormais courantes et plus accessibles financièrement. Lors de l’acquisition, il est crucial de choisir un modèle produisant une intensité lumineuse d’au moins 10 000 lux. Une utilisation quotidienne de ces lampes, idéalement le matin pour une durée de trente minutes, peut contribuer à équilibrer les niveaux de sérotonine et mélatonine dans le corps.

Cependant, il est important de se rappeler que la véritable clarté provient du soleil. S’exposer régulièrement à la lumière naturelle reste essentiel, surtout pendant les mois hivernaux. Bien que bénéfique en complément, la luminothérapie ne remplace pas une exposition directe au soleil ni une hygiène de vie saine.

Nana T. a choisi pour vous :

Découvrez ma lampe de luminothérapie en cliquant sur l’image.

Norman E. Rosenthal est un psychiatre et chercheur sud-africain célèbre pour avoir décrit le trouble affectif saisonnier (TAS) et utilisé la luminothérapie comme traitement.

La luminothérapie est une méthode qui consiste à s’exposer à des sources de lumière artificielle pour traiter certaines affections, notamment le trouble affectif saisonnier

Suivez les mises à jour d’Alexandra BULLE, experte en naturopathie et iridologie, ainsi que conseillère en Fleurs de Bach. Restez connecté via sa page Facebook, découvrez ses publications sur son blog personnel, et ne manquez rien de ses partages sur Twitter.

Autres articles

Reiki , méthode pour inviter le bonheur : kezako ?

administrateur

L’équilibre acido-basique ke sako ?

administrateur

Spiruline, bienfaits et idées reçues

administrateur

Gainage – Réveillez vos muscles abdominaux profonds

administrateur

Le miel de Manuka

administrateur

Lâcher prise : la sérénité retrouvée

administrateur

Dossier – Les huiles végétales de A à Z

administrateur

Syndrome métabolique : alerte au surpoids et à la santé

administrateur

Pourquoi ai-je choisi de travailler avec le laboratoire LPEV ?

administrateur