Image default
Naturopathie

Naturopathie et glande thyroide

Offrez-vous « Mon Calendrier des Légumes de Saison » en cadeau !

Notre santé dépend d’une bonne cohésion entre nos organes, orchestrée par le système endocrinien et ses hormones. Pour ceux qui souffrent de troubles thyroïdiens, une approche naturopathique peut apporter un réel soulagement au quotidien. Il est essentiel d’avoir une compréhension claire du rôle des glandes dans notre bien-être.

  • Compréhension du fonctionnement endocrinien
  • Amélioration de la qualité de vie avec la naturopathie pour les problèmes thyroïdiens

Soulagez votre thyroïde naturellement et retrouvez votre équilibre.

Rappels sur l’anatomie et la physiologie

Les glandes endocrines

Les glandes sont regroupées en cellules spécialisées qui produisent des hormones. Elles se classent ainsi :

– Les glandes exocrines libèrent leurs substances à l’extérieur du corps, par exemple sur la peau ou dans le tube digestif. Parmi elles, on trouve les glandes sudoripares responsables de la transpiration ou encore les glandes mammaires impliquées dans la production de lait.

– À l’inverse, les glandes endocrines déversent leurs hormones directement dans le sang ou la lymphe pour réguler diverses fonctions corporelles. C’est le cas pour l’hypophyse qui joue un rôle central dans le système hormonal ou pour les ovaires et testicules liés à la reproduction.

– Enfin, certaines glandes comme le pancréas possèdent une double fonctionnalité : elles interviennent tant dans le processus exocrine que endocrine, contribuant simultanément à la digestion et au contrôle du glucose sanguin.

Les substances régulatrices

Les hormones sont des messagers chimiques produits par les glandes endocrines. Elles voyagent dans le sang pour agir sur des organes distants, influençant ainsi divers aspects de notre physiologie. Trois types principaux se distinguent :

– Les hormones issues de la tyrosine, une sorte d’acide aminé.
– Celles qui sont formées de protéines et représentent la majorité.
– Et enfin les hormones stéroïdes élaborées à partir du cholestérol.

Au cœur de nos comportements et sensations, ces substances régulent nos désirs sexuels et nos humeurs telles que l’agressivité ou la peur mais aussi le bonheur et le chagrin. Leur rôle est capital puisqu’elles interviennent dans le développement physique, l’établissement de notre identité sexuelle, la gestion thermique du corps, la cicatrisation et même dans la production énergétique nécessaire à notre survie.

L’organe thyroïdien

La glande thyroïde, évoquant par sa forme un papillon, se trouve à l’avant du cou. Sa taille surpasse celle des autres glandes endocrines et elle jouit d’une place prépondérante dans le contrôle de notre métabolisme.

Ses hormones, cruciales pour divers aspects de la santé, régulent la croissance, le développement cérébral chez les jeunes, ainsi que notre consommation d’énergie. En fait, elles influencent pratiquement tous nos organes vitaux – cœur, digestion ou même humeur – ce qui signifie qu’un dérèglement peut bouleverser tout notre système.

Les déséquilibres peuvent résulter en une multitude de symptômes comme des variations de poids ou des altérations de l’humeur. Une production insuffisante ou excessive d’hormones entraîne respectivement une hypothyroïdie ou une hyperthyroïdie.

Au cœur de ces hormones se trouvent deux protagonistes : la T3 et la T4; elles tirent leur nom du nombre d’atomes d’iode qu’elles contiennent. L’impact biochimique est plus marqué pour la T3 bien que le foie convertisse majoritairement la T4 en cette forme active avec l’aide d’oligo-éléments.

Un apport suffisant en iode s’avère essentiel puisque son déficit peut provoquer un goitre. Pour garantir une thyroïde fonctionnant à plein régime, on recommande souvent un renforcement via des nutriments spécifiques, algues riches en minéraux et oligo-éléments, sans oublier certaines huiles essentielles bénéfiques pour cet organe clé.

Effets métaboliques

La glande thyroïde joue un rôle clé dans la régulation de l’énergie au sein des cellules. Lorsqu’elle fonctionne moins bien, notre corps tourne au ralenti avec une énergie cellulaire réduite et un métabolisme lent. Elle influence aussi la manière dont nos cellules utilisent les sucres, les graisses et les protéines : en cas de défaillance, cette utilisation chute.

Par ailleurs, le métabolisme global s’en trouve modifié : si la thyroïde est trop active, on observe une hausse des besoins en oxygène des tissus et une augmentation du volume de sang pompé par le cœur. Ce qui se manifeste souvent par des palpitations ou une sensation de chaleur intense. À l’inverse, si elle ne produit pas suffisamment d’hormones, ces processus sont diminués entraînant des effets opposés. Enfin, elle a un impact sur la production corporelle de chaleur; plus elle est active et plus on produit de chaleur.

Impact sur le développement économique

La glande thyroïde joue un rôle clé dans le développement corporel. Un manque d’activité de cette glande peut freiner la croissance, tandis que son excès accélère le processus.

Effets sur les tissus

La glande thyroïde joue un rôle crucial dans l’évolution de notre corps. Elle orchestre, en effet, la transformation des cartilages en os solides, une étape clé du développement squelettique. À l’adolescence, elle participe activement à la maturation sexuelle, signe distinctif du passage vers l’âge adulte. Mais son influence ne s’arrête pas là ; elle stimule également la pousse de nos cheveux et ongles ainsi que la santé dentaire. Sur le plan cognitif et émotionnel, cette petite mais puissante glande est aussi un pilier essentiel : elle contribue à façonner notre intelligence et notre vie psychique dès les premiers jours de notre existence.

Impact de la thyrocalcitonine

Elle provoque une diminution du calcium dans le sang et a également un effet sur le phosphore, réduisant sa concentration.

Le Fonctionnement Ralenti de la Thyroïde

L’hypothyroïdie se traduit par une réduction des hormones thyroïdiennes, impactant négativement le métabolisme corporel. Les personnes atteintes présentent souvent un ensemble de manifestations cliniques assez variées.

  • Parmi elles, la sécheresse et la perte des cheveux sont fréquentes.
  • Une certaine confusion mentale ou des perturbations mémorielles peuvent survenir, pouvant être confondues avec d’autres pathologies chez les seniors.
  • Des signes digestifs comme la constipation s’ajoutent au tableau clinique.
  • Côté musculaire, on note des crampes régulières.
  • L’état général peut aussi être affecté par une sensation de faiblesse persistante et une fatigue qui ralentit considérablement l’activité quotidienne.
  • Un gain pondéral est également observé malgré une alimentation inchangée.
  • D’autres symptômes courants incluent une intolérance marquée au froid et un état dépressif ou irritabilité accrue.
  • Au niveau cardiovasculaire, un ralentissement du rythme cardiaque peut être détecté,
  • tandis que la peau devient plus sèche et sujette à l’écaillement.

Il est important de reconnaître ces symptômes pour permettre un diagnostic approprié et instaurer un traitement adéquat face à cette affection endocrinienne.

Suractivité de la thyroïde

L’hyperthyroïdie caractérise une activité excessive de la glande thyroïde. Cette dernière sécrète en abondance de la thyroxine, entraînant un métabolisme survolté.

Les signes les plus courants incluent :

  • Un rythme cardiaque qui s’emballe avec des palpitations.
  • Une tension nerveuse malgré la fatigue.
  • Faim constante face à une silhouette qui s’amincit.
  • L’interruption des menstruations.
  • Tension artérielle en hausse.
  • Sensations de chaleur intenses et peau humide et fraîche au toucher.
  • Détérioration du tissu osseux, risquant l’ostéoporose.
  • Digestion rapide et diarrhée potentielle.
  • Sommeil hachuré et sueurs nocturnes accrues.
  • Main tremblante lors de gestes simples.
  • Gonflement autour des yeux, larmoiements, sensibilité à la lumière ou regard intense sans expression particulière.

Il est crucial d’être attentif à ces manifestations pour une prise en charge adéquate.

Assistance en naturopathie

La naturopathie offre diverses méthodes pour appréhender les troubles thyroïdiens par le biais de pratiques douces. Explorer l’aromathérapie et la phytothérapie peut être bénéfique, tout comme adopter une hygiène de vie saine. D’autres approches telles que la lithothérapie et les élixirs floraux sont également utilisées pour leur soutien tant physique que psychologique.

Il est essentiel de noter que ces alternatives ne se substituent en aucun cas à un avis médical spécialisé. Elles doivent s’envisager comme des supports additionnels ou préventifs dans le cadre d’une démarche globale de santé.

Alimentation adaptée pour les troubles de la thyroïde

Pour ceux qui souffrent de troubles thyroïdiens, il est crucial d’adopter une diète adaptée. Les aliments riches en calories et en sucres rapides sont à consommer avec modération, oubliez donc un tant soit peu les sucreries, les snacks frits, l’alcool et les épices piquantes. Privilégiez plutôt des produits plus sains comme l’ail, l’oignon ou encore les fruits de mer pour leur teneur élevée en iode. N’hésitez pas à croquer dans des graines de citrouille, gorgées de zinc, tyrosine et sélénium, essentiels au bon fonctionnement thyroïdien.

Incluez aussi dans vos repas plusieurs variétés de fruits et légumes comme les abricots et le cresson ainsi que des oeufs et des amandes. Faites attention toutefois aux crucifères comme le brocoli ou le chou-fleur, ils contiennent des goitrogènes pouvant interférer avec la glande thyroïde ; la cuisson atténue néanmoins cet effet.

En cas d’hyperthyroïdie où la production d’hormones est excessive, réduisez drastiquement votre apport en iode. Les aliments auparavant bénéfiques devront être limités pour réguler cette suractivité.

Il est aussi sage de restreindre sa consommation quotidienne de soja afin d’éviter toute interaction potentielle avec un traitement hormonal prescrit, si vous le prenez quand même, faites-le quelques heures après votre médication. Ainsi armé(e), vous pouvez contribuer positivement à votre santé thyroïdienne grâce à ces habitudes alimentaires judicieuses.

Lien entre la thyroïde et le stress

Le stress a un impact délétère sur la santé de la thyroïde, créant une boucle néfaste où les dysfonctionnements thyroïdiens exacerbent l’irritabilité et la vulnérabilité au stress. Pour rompre ce cycle, il s’avère bénéfique de s’adonner à des activités apaisantes.

Des méthodes douces comme la relaxation, influent positivement sur l’équilibre thyroïdien grâce à leur capacité à modérer le stress. Intégrer régulièrement dans sa routine des séances de réflexologie ou des massages bien-être contribue significativement à cet équilibre. De même, recourir aux Fleurs de Bach aide à mieux gérer le stress quotidien, agissant ainsi indirectement mais efficacement sur la fonction thyroïdienne.

Thyroïde et exposition aux métaux lourds

La glande thyroïde agit tel un filtre, absorbant de nombreux éléments nocifs présents dans notre environnement et notamment ceux que nous ingérons. À cet égard, elle est souvent comparée à une éponge. Des substances comme les métaux lourds ou d’autres polluants peuvent s’accumuler en son sein, entrainant des réponses immunitaires qui perturbent ses fonctions.

Pour préserver la santé de la thyroïde, il est crucial d’adopter deux mesures principales : éviter autant que possible la consommation de ces agents toxiques et, lorsque cela est nécessaire, faire appel à des produits naturels détoxifiants pour purifier l’organisme en éliminant les substances déjà accumulées.

Thyroïde et activité physique

L’exercice physique est primordial pour réguler la fonction thyroïdienne, surtout lorsqu’on souffre d’hypothyroïdie. Une activité quotidienne, même légère comme la marche, peut s’avérer bénéfique. En revanche, pour ceux atteints d’hyperthyroïdie, il est conseillé de limiter les exercices cardiovasculaires intenses qui pourraient accentuer l’état hyperactif de l’organisme. Des pratiques telles que la natation ou la marche à intensité mesurée sont généralement adaptées.

Yoga, Pilate, Tai chi, et le Chi gong se distinguent par leur polyvalence et conviennent à tout un chacun grâce à leurs bienfaits globaux sur le corps et l’esprit. Ces disciplines encouragent une meilleure gestion du stress et une harmonisation des fonctions corporelles, ce qui est particulièrement pertinent dans le contexte des déséquilibres thyroïdiens.

Autres articles

Un lien entre fibromyalgie et endométriose

administrateur

Dépression saisonnière, la naturopathie en renfort !

administrateur

Cancer du sein et sexothérapie

administrateur

Endométriose et sexualité : comment être épanouie ?

administrateur

La méthode du flux instinctif, ke zako ?

administrateur

Prise de poids et ménopause, s’aider de la naturopathie

administrateur

Propolis, se soigner au naturel !

administrateur

Naturopathie – La prise en charge du sportif

administrateur

Nutrition – Mieux comprendre, pour mieux agir !

administrateur