Image default
Naturopathie

Huiles essentielles du Printemps

L’arrivée imminente des jours ensoleillés est une aubaine pour découvrir les huiles essentielles idéales du renouveau printanier. Elles se révèlent être des compagnes parfaites pour cette saison de transition.

L’essence incontournable du printemps : le citron

Cette substance est un véritable allié pour purifier l’organisme, favoriser l’élimination des toxines et booster l’énergie. Elle s’avère particulièrement bénéfique en fin d’hiver pour nettoyer le foie et activer la circulation sanguine.

Pour profiter de ses bienfaits :

– Utilisez-la en diffusion dans votre environnement ou optez pour une prise orale.
– Une cure courte, de 15 jours à trois semaines, suffit.
– Prenez deux gouttes sur un support neutre chaque matin, c’est le moment idéal.

Retrouvez aussi ici ma recette de boisson détox

Faites gaffe avec les produits à appliquer sur la peau ; ça peut réagir au soleil. Et si vous avez des soucis de calculs dans la vésicule, oubliez-les carrément.

L’essence printanière de carotte (daucus carota)

Cette substance est bénéfique pour dynamiser et renouveler l’organisme lors des transitions saisonnières.

Utilisation :

– Cutanée : mélangez 2 gouttes avec de l’huile végétale et appliquez sur la zone hépatique.

– Orale : suivez les recommandations d’un professionnel de santé.

L’essence du printemps : l’orange douce (citrus sinensis)

Avec l’arrivée du printemps, il est temps de s’ouvrir aux changements et d’accueillir la nouveauté. Pour cela, certaines essences naturelles peuvent être d’un réel soutien. Par exemple, l’utilisation de l’huile essentielle de Camomille romaine peut être un véritable allié pour apaiser l’esprit et encourager la détente.

Pour bénéficier au mieux des bienfaits des huiles essentielles, la diffusion dans l’air ambiant est recommandée. Cependant, soyez vigilant avec celle du citronnier, son application directe sur la peau n’est pas conseillée en raison des risques d’une réaction à la lumière du soleil. De même, elle pourrait ne pas convenir aux personnes ayant des problèmes de calculs biliaires. Prenez soin de changer positivement vos habitudes avec le renouveau printanier tout en respectant ces précautions d’utilisation.

L’essence du printemps : l’estragon (Artemisia dracunculus)

L’huile essentielle au parfum envoûtant se révèle être une alliée de choix pour ceux affectés par les allergies saisonnières telles que la sensibilité au pollen ou la rhinite. Grâce à ses propriétés antihistaminiques, elle atténue efficacement les démangeaisons.

Pour profiter de ses bienfaits, il est conseillé de l’utiliser par voie orale avant le début de la période des pollens : deux gouttes sur un support neutre à prendre deux fois par jour pendant trois semaines. Il faut veiller à ne pas boire d’eau dans le quart d’heure suivant l’ingestion pour une efficacité optimale.

Durant la haute saison pollinique, pensez également à diffuser un mélange d’huiles essentielles d’Eucalyptus radié et de citronnier. Cette pratique peut contribuer à prévenir les crises allergiques. Pour garder ces informations précieuses sous la main, une image informative est disponible, offrant un mémo facilement consultable pour l’utilisation printanière des huiles essentielles.

Autres articles

Tarte à la citrouille

administrateur

Mon bouillon detox « Grand nettoyage »

administrateur

Stress post-traumatique et naturopathie

administrateur

Cure detox pour tous ?

administrateur

Top 5 des huiles essentielles de l’hiver

administrateur

Vitamine D & Naturopathie

administrateur

La méditation de pleine conscience, ke sako ?

administrateur

Préparer les examens de fin d’année avec l’aromathérapie

administrateur

Reiki , méthode pour inviter le bonheur : kezako ?

administrateur