Image default
Alimentation

Comment réussir la cuisson des différentes pièces de viande ?

Après avoir sélectionné les meilleures pièces de viande chez votre boucher, vous aurez sûrement plein d’idées pour vous régaler. Bœuf, veau, porc ou encore agneau, toutes les viandes ne se valent pas et bien évidemment les différentes parties exigent des modes de cuisson différents. Pour vous faire plaisir et conserver les saveurs de votre viande, il est capital de réussir leur cuisson en fonction du morceau choisi. Nous vous disons tout dans cet article.

Choisir les bonnes pièces pour une grillade ou à la poêle

La première règle à retenir lorsque vous cuisiner de la viande est de savoir que les morceaux tendres auront tendance à cuire plus vite tandis que les autres devront plus être mijotés dans du liquide pour être savoureux. Ensuite, avant de procéder à la cuisson de la viande, il faut la maintenir à température ambiante et éviter les chocs thermiques. Après la cuisson, il faut la laisser reposer pendant autant de temps que vous l’avez cuite afin de répartir la chaleur uniformément, de détendre les fibres et que les saveurs se diffusent.

Pour les viandes à griller ou à poêler, vous privilégierez pour le bœuf, les côtes, l’entrecôte, le rumsteck, le filet ou encore le rond de gîte. Pour le veau, vous opterez pour le filet mignon ou les sous-noix entres autres. L’agneau, quant à lui, convient pour un braisage si vous prenez de la selle de gigot, du gigot ou du filet. Enfin, pour le porc, l’échine, les travers et le plat-de-côte vous donneront pleine satisfaction. Pour les viandes à poêler, opter pour une huile végétale qui permet de faire ressortir le goût de la viande et faites saisir cette dernière à feu vif.

Réussir le braisage de vos viandes

Le braisage consiste à saisir la viande pour la dorer avant de la faire cuire à feu doux pour l’attendrir et faire ressortir tous les sucs. Les morceaux de viande qui conviendront seront donc ceux comme le collier, le jarret ou encore la macreuse pour le bœuf. Pour le veau, l’idéal est d’opter pour l’épaule, le jarret ou encore le tendron tandis que pour l’agneau les meilleures pièces seront la poitrine, le haut-de-côtes ou l’épaule. Enfin, les parties parfaites à mijoter pour la viande porcine sont la poitrine, le jambon, le jarret ou encore la palette.

Le rôti, un incontournable qui a ses préférences

Le rôti est la méthode de cuisson par excellence qui rappelle les belles journées passées en famille. Le morceau de viande est enfourné et cuit lentement à cœur pour être tendre et savoureux à la dégustation. Il faut cependant maîtriser les températures pour ne pas se retrouver avec une pièce de viande asséchée. Le porc et le veau cuisent au four à feu moyen tandis que le bœuf et l’agneau nécessite un four très chaud.

Pour cette cuisson, l’idéal est d’opter pour un rosbif préparé dans le tende-de-tranche, un rumsteck ou un filet. Pour le veau, la meilleure partie pour un rôti est le carré de côtes, la noix ou la sous-noix. L’agneau, quant à lui, convient si vous optez pour le gigot ou l’épaule ? Enfin, le rôti de porc est idéal avec des pièces comme la pointe de filet, le filet ou le carré de côtes.

Related posts

Zoom sur les super aliments

Journal

Des remèdes traditionnels pour perdre du poids

Journal

La naturopathie au service de la musculation

Tamby