Image default
Naturopathie

Ayurveda – Médecine ayurvedique ke sako ?

Originaire des textes védiques anciens, l’ayurveda, une médecine séculaire, jouit d’une reconnaissance de l’Organisation Mondiale de la Santé et demeure prédominante en Inde ainsi qu’en Asie du Sud. Cette pratique traditionnelle trouve sa place au cœur de la société indienne moderne, encouragée par le gouvernement et particulièrement par le ministre du yoga Shripad Yesso Naik. Elle illustre parfaitement l’harmonie possible entre les approches médicales contemporaines et les savoirs ancestraux.

Fondements de l’ayurveda

L’ayurvéda, médecine traditionnelle indienne, se structure autour de huit spécialités majeures. On y retrouve la médecine générale qui s’attache au traitement des affections courantes, et la chirurgie, dédiée aux interventions physiques pour réparer le corps. Le soin des troubles affectant la tête et le cou forme une branche spécifique, tout comme la psychiatrie qui inclut également le traitement des cas de possessions. La santé des enfants est prise en charge par l’pédiatrie ayurvédique. Pour ce qui est de l’élimination des toxines, l’ayurvéda propose une discipline entière nommée toxicologie. Afin d’accroître la longévité et favoriser le rajeunissement, on peut se tourner vers les techniques du Rasayanam. Enfin, il existe une partie consacrée à améliorer la sexualité et la fertilité grâce à l’utilisation d’aphrodisiaques naturels

D’après l’ayurveda, plusieurs éléments distincts composent l’être humain

Dans la philosophie indienne, l’univers et le corps humain sont constitués de cinq éléments fondamentaux : l’éther (Akasha), l’air (Vayu), le feu (Agni), l’eau (Jala) et la terre (Prithivi). Ces composants interagissent pour former les sept tissus vitaux du corps, notamment le plasma ou Rasa, le sang ou Rakta, les muscles ou Mamsa, les graisses ou Meda, les os et cartilages ainsi que nos cheveux et ongles sous le terme d’Asthi, sans oublier notre système nerveux incluant la moelle épinière désigné comme Majja et enfin nos tissus reproducteurs appelés Shukra.

L’harmonie de ces éléments conduit à la formation des trois énergies vitales primordiales :

  • Pitta, associant feu et eau pour régir notre capacité de transformation,
  • Vata, combinant éther et air pour contrôler tout ce qui est mouvement dans notre organisme,
  • Kapha, résultat de l’eau et la terre, source de cohésion corporelle.

Le fonctionnement optimal du corps repose aussi sur seize canaux internes nommés Shrotas. Ce réseau complexe assure notamment une circulation fluide des doshas mentionnées ci-dessus.

La santé d’après l’ayurvéda

Dans l’approche ayurvédique, la santé dépend de l’équilibre unique des énergies, ou doshas, propres à chaque personne. Cette harmonie dicte nos points forts et vulnérabilités, y compris les prédispositions aux maladies. Pour maintenir ou restaurer cet équilibre vital, il est crucial d’adapter son mode de vie et son régime alimentaire.

Le praticien en ayurveda, connu sous le nom de vaidya, a pour mission de déceler quelles sont les forces dominantes chez son patient ainsi que les déséquilibres qui perturbent sa santé. À partir de là, il peut prescrire un ensemble de recommandations diététiques ou d’habitudes quotidiennes à adopter.

Par ailleurs, notre chroniqueuse Mémé vous fait découvrir les soins esthétiques issus de cette médecine traditionnelle indienne dans sa section Atelier Cosméto.

Autres articles

Smoothie vert : ou comment bien commencer la journée

administrateur

Huiles essentielles spéciales Stress

administrateur

Le Miel de Manuka en cosmétique

administrateur

Prise de poids et ménopause, s’aider de la naturopathie

administrateur

La pomme, votre alliée santé et beauté !

administrateur

Les graines de Chia sont elles vraiment magiques ?

administrateur

Respiration abdominale, se détendre en 5 minutes

administrateur

Nutrition – Mieux comprendre, pour mieux agir !

administrateur

Lâcher prise : la sérénité retrouvée

administrateur