Image default
Naturopathie

Vaincre l’herpès labial grace à la naturopathie

En guise de présent pour vous, je vous offre « Mon Calendrier des Légumes de Saison ».

Une petite sensation irritante sur les lèvres peut être le signe avant-coureur d’un herpès labial. Cette infection virale, aussi appelée « bouton de fièvre », est non seulement inesthétique mais également hautement contagieuse. Le virus s’installe définitivement dans l’organisme et se réactive périodiquement. Les symptômes, tels que des vésicules suivi de croûtes, peuvent persister entre cinq et quinze jours.

Il se manifeste différemment selon les individus : certaines personnes subissent des poussées fréquentes, parfois plusieurs fois par mois, tandis que chez d’autres il reste dormant, probablement grâce à un système immunitaire plus efficace.

Les choix favoris de la Rédaction

Qu’est-ce que l’herpès ?

L’herpès est une affection virale se traduisant par des éruptions cutanées sous forme de vésicules groupées. Cette pathologie, transmissible, s’apparente à d’autres infections telles que la varicelle ou le zona et a un lien avec certains virus comme le cytomégalovirus et celui responsable de la mononucléose. Le terme lui-même trouve ses racines dans l’ancien grec, illustrant la propagation rampante de l’infection sur la peau.

Deux catégories de virus :

L’HSV1 affecte préférentiellement le visage, les yeux et peut même impacter le système nerveux central. De son côté, l’HSV2 se localise surtout autour des parties intimes et de la région basse du dos. Les symptômes typiques incluent des petites bulles remplies d’un liquide clair qui apparaissent habituellement sur les bords des lèvres ou près des organes génitaux. Parfois, ces manifestations peuvent se retrouver sur d’autres zones de la peau pour l’HSV2.

À ce jour, il n’existe pas de traitement préventif contre ces récidives virales. Un système immunitaire robuste est essentiel pour éviter la contraction de ce virus ou pour en limiter les épisodes récurrents chez ceux déjà infectés.

Possibles complications liées à l’herpès des lèvres

En général, les boutons de fièvre sont sans danger et ne causent pas de soucis majeurs. Toutefois, il existe une exception pour les tout-petits : l’herpès peut parfois déclencher une affection sérieuse connue sous le nom d’encéphalite herpétique, bien que ce soit un phénomène plutôt rare.

Comment ai-je pu attraper l’herpès ?

Un corps sain repose sur un système immunitaire robuste. En effet, lorsque nos défenses naturelles flanchent sous l’effet du stress ou de la fatigue, notre vulnérabilité aux infections virales augmente. Les facteurs qui peuvent affaiblir notre immunité comprennent les maladies infectieuses, le surmenage, les périodes menstruelles et une forte exposition solaire.

Pour conserver un organisme en bonne santé et prévenir les réactivations virales, il est essentiel d’adopter un mode de vie sain qui renforce le système immunitaire. Une attention particulière à la détoxification du corps peut également contribuer à une meilleure résistance face aux virus. En entretenant une force physique et nerveuse optimale, on se donne toutes les chances de neutraliser efficacement ces agents pathogènes.

Est-il possible d’éviter les récidives ?

En naturopathie, l’accent est mis sur la prévention pour maintenir un corps résistant. Ainsi, on évite de nombreuses affections mineures. Lorsqu’un virus a été contracté et qu’il demeure inactif dans le corps, il est essentiel de renforcer le système immunitaire pour conserver cet état de dormance.

Des astuces pour vous assister :

Pour maintenir un corps en bonne santé, il est conseillé de privilégier une alimentation riche en végétaux frais et biologiques, tels que les légumes verts et les fruits. Il convient d’éliminer de son régime les produits laitiers et les graisses cuites qui nuisent à l’organisme.

Concernant l’herpès labial, son développement dépend grandement des acides aminés présents dans le corps. L’arginine, non produite par notre système mais ingérée via l’alimentation, favorise la prolifération du virus. Pour contrer cela, il s’avère utile de réduire la consommation d’aliments riches en arginine comme le chocolat, les noix ou encore certaines céréales.

À l’inverse, augmenter l’apport en lysine, un autre acide aminé essentiel trouvé principalement dans la viande, le poisson et les œufs peut être bénéfique. Les légumineuses sont également une bonne source de lysine. Avoir un taux plus élevé de cet acide aminé aide à empêcher le virus de se multiplier.

La prise de compléments alimentaires peut complémenter cette approche nutritionnelle pour ceux qui cherchent à maximiser leur apport en lysine face aux risques liés à l’herpès labial.

Programme continu :

Purifiez votre corps pour une meilleure santé générale.
Boostez votre système immunitaire naturellement.
Incorporez de l’activité physique quotidienne à votre routine.
Intégrez des cures de plantes antivirales, notamment avec l’échinacée et l’astragale, pour contrer le développement des virus.

Comment agir face à une poussée d’herpès?

Lors d’une crise herpétique, la prudence est de mise pour limiter la propagation du virus. Il est impératif de ne pas distribuer des baisers et de garder ses mains éloignées des lésions cutanées. Le contact direct avec les jeunes enfants ou ceux souffrant d’eczéma doit être évité.

Pour l’hygiène, un nettoyage délicat de la zone infectée est conseillé, suivi d’un séchage méticuleux à l’aide d’un sèche-cheveux réglé sur une température modérée ou avec un essuie-tout jetable. Après cette opération, il est crucial de se laver soigneusement les mains.

Il faut aussi veiller à ne pas partager son linge personnel comme les serviettes ou autres textiles susceptibles d’être en contact avec le virus.

Les personnes portant des lentilles devraient s’abstenir d’utiliser leur salive pour les humidifier afin de prévenir toute contamination oculaire.

Enfin, si vous pratiquez un sport impliquant un contact physique étroit, tel que la lutte ou le rugby, il est recommandé de suspendre votre activité jusqu’à ce que vous soyez totalement rétabli pour protéger vos partenaires et adversaires.

La recette parfumée de Dominique Baudoux

Pour apaiser certaines affections, il est possible de se tourner vers l’aromathérapie en utilisant un mélange d’huiles essentielles. Trois types sont souvent recommandés : celle extraite de l’arbre à thé, connu pour ses vertus antiseptiques, le niaouli, apprécié pour stimuler les défenses naturelles, et la ravintsara, réputée pour ses propriétés antivirales. Ces huiles peuvent être appliquées localement avec parcimonie, une goutte suffit, plusieurs fois dans la journée selon les besoins.

Il est important de diluer les huiles essentielles avec une huile végétale, comme celle de noisette, avant application sur des peaux réactives ou sensibles afin d’éviter toute irritation. Néanmoins, leur usage n’est pas universel : ces puissants concentrés ne sont pas adaptés aux femmes qui attendent un enfant ou allaitent ainsi qu’aux jeunes enfants. En particulier avant 3 ans où leur utilisation est prohibée et jusqu’à 6 ans elle doit être soumise à un avis médical qualifié.

Conclusion sur la naturopathie

Consultez un naturopathe pour une assistance ciblée et des recommandations sur mesure, basées sur les spécificités de votre organisme. Profitez d’un accompagnement personnalisé qui prend en compte votre situation unique.

Autres articles

Naturopathie et glande thyroide

administrateur

Endométriose et Naturopathie, nos conseils aux Endogirls en vidéo

administrateur

Recette – Galettes de pois chiches

administrateur

Zoom sur le Layering

administrateur

Tarte à la citrouille

administrateur

Ma Cure de Jus avec Yumi

administrateur

Gastroentérite – Prévenir pour mieux guérir

administrateur

Endométriose, l’alimentation à la rescousse

administrateur

Les troubles du comportement alimentaire en naturopathie

administrateur