Image default
Naturopathie

sexualité féminine : se libérer de ses croyances limitantes

Coucou les Filles !

Je suis enthousiaste à l’idée de contribuer au site et blog de Nana-Turopathe. Il est essentiel de déconstruire un mythe répandu concernant la profession de sexothérapeute. Beaucoup pensent que notre travail se concentre uniquement sur les aspects physiques et comportementaux du sexe, tels que l’augmentation du plaisir ou la découverte personnelle. Or, cette vision n’est pas suffisante. Ma démarche thérapeutique englobe également le démantèlement des idées préconçues nuisibles associées à la sexualité. Cet article inaugure une série qui mettra en lumière ces croyances, particulièrement dans le contexte de la sexualité féminine.

Mais avant, c’est quoi exactement une croyance ?

Une croyance s’ancre dans notre être, mélangeant intuition et certitudes profondes. Elle est forgée par notre vécu, nos expériences au quotidien ainsi que par l’influence de notre famille et de nos proches. Cette adhésion intérieure se nourrit moins de logique que d’une assurance personnelle qui écarte le scepticisme.

Comment se forment nos convictions ?

Dès l’enfance, notre cadre familial et social façonne nos croyances. Celles-ci nous aident à interpréter le monde qui nous entoure et restent souvent ancrées bien au-delà de l’âge adulte, influençant inconsciemment nos perceptions dans divers domaines de la vie.

En matière de sexualité, les messages reçus durant notre jeunesse jouent un rôle clé. Les conversations ou silences familiaux sur ce sujet, conjugués aux récits d’amis et aux médias, forgent des convictions profondes. Ces dernières peuvent soit épanouir notre vécu sexuel soit provoquer des réticences voire des troubles si elles sont teintées de négativité.

Il est crucial de reconnaître que ces croyances intimes ne sont pas immuables. En questionnant activement nos préconceptions héritées du passé, il est possible d’évoluer vers une approche plus saine et libérée de la sexualité.

Comprendre ses convictions restrictives, c’est un début, mais ensuite ?

Prendre conscience des idées préconçues qui influencent notre vision de la sexualité, y compris les notions liées au genre féminin, aux relations avec les hommes et à l’image du corps, est une première étape cruciale. Ces croyances peuvent être à l’origine d’inhibitions ou de troubles sexuels.

Il est important d’examiner d’où proviennent ces croyances : sont-elles le reflet de votre propre expérience ou simplement héritées de votre environnement ? Questionnez leur pertinence actuelle et décidez si elles méritent encore une place dans votre vie. Si elles semblent dépassées, n’hésitez pas à les abandonner au profit de nouvelles convictions plus en adéquation avec vos vraies aspirations.

Cependant, remettre en question ses croyances est un processus complexe qui peut révéler des résistances internes et susciter des émotions intenses. Les sexothérapeutes jouent un rôle clé pour guider et soutenir leurs patients durant cette période délicate.

Puisque la sexualité s’ancre également dans le physique, il ne faut pas négliger un travail sur le corps pour dissiper les blocages à tous les niveaux. Cela complète harmonieusement la démarche psychologique.

En bref, cet exercice enrichissant permet de revendiquer pleinement sa sexualité et son identité féminine. Alors que découvrirez-vous lors de cette introspection ? Restez connectée pour approfondir ce sujet passionnant!

Autres articles

Prise de poids et ménopause, s’aider de la naturopathie

administrateur

ZOOM SUR : LA METHODE FRANCE GUILLAIN

administrateur

Cheveux – Nourrir et Hydrater, la différence!

administrateur

Examens en vue : Cultivez la « Zen Attitude »

administrateur

Huiles essentielles du Printemps

administrateur

Candidose Buccale & Phytothérapie

administrateur

Vitamine B6 ou pyridoxine

administrateur

Consommer plus vert et plus cru, pourquoi ?

administrateur

Mal de dos – Et si c’était le Psoas?

administrateur