Image default
Santé

Douleur à la mandibule droite ou gauche, en-dessous et dent de sagesse

Les douleurs à la mandibule peuvent être provoquées par de nombreuses pathologies différentes.

La mandibule est l’os qui se trouve dans la partie inférieure du crâne. Elle sert à mâcher, à parler, à déglutir, etc. La plupart des causes des douleurs à la mandibule ne sont ni graves ni mortelles. Certaines des pathologies suivantes provoquent fréquemment des douleurs à la mandibule :

  • Arthrite de la mandibule,
  • Polyarthrite rhumatoïde (elle s’aggrave le matin au réveil pendant au moins une heure),
  • Arthrose (usure de la mandibule),
  • Problèmes dentaires,
  • Abcès dentaire (dent infectée),
  • Gingivite,
  • Parodontite,
  • Bruxisme (causant généralement des douleurs bilatérales),
  • Fibromyalgie,
  • Traumatisme facial (par exemple une gifle, un coup de poing ou de ballon),
  • Ganglions lymphatiques du cou enflés (qui causent des douleurs en dessous de la mandibule),
  • Stress,
  • Reflux gastro-œsophagien,
  • Mastication limitée du côté droit ou gauche de la bouche,
  • Après l’implantation de nouvelles obturations, couronnes ou prothèses dentaires,
  • Dysfonctionnement de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM),
  • Syndrome de douleur myofasciale (SDM).

La fibromyalgie est une maladie qui provoque des douleurs musculaires à la mandibule et à d’autres parties du corps.
Serrer la mâchoire fortement ou grincer des dents pendant le sommeil (bruxisme) fatigue les muscles de la bouche. Une lésion à la mandibule provoquée par un traumatisme facial ou par une opération chirurgicale provoque des douleurs graves. Le syndrome de douleur myofasciale (SDM) se caractérise par des douleurs musculaires à la mandibule et à d’autres parties du corps, que l’on peut traiter au niveau de nœuds spécifiques (trigger-points).

Un caillot de sang qui obstrue le flux de sang dans le cœur est la cause la plus fréquente d’infarctus du myocarde.

Une crise cardiaque provoque une sensation d’oppression dans la poitrine, des crampes dans l’ensemble du thorax ainsi que des douleurs qui se propagent au bras gauche.
Ces douleurs soudaines peuvent aussi se propager au cou, à la mandibule, à l’épaule ou tout le long du bras.

Causes des douleurs à la mandibule pendant la mastication

  • Appareil dentaire,
  • Bruxisme (grincement des dents),
  • Malformation génétique de la bouche dès la naissance,
  • Traumatisme,
  • Arthrite,
  • Luxation de la mandibule,
  • Fracture de la mandibule.

Douleurs à la mandibule et à l’oreille

Causes

Grincement des dents (bruxisme)
Cette pathologie provoque souvent des douleurs à l’oreille et à la mandibule chez les enfants. Le grincement des dents est connu sous le nom de bruxisme.

Les personnes atteintes de cette pathologie serrent les dents fortement et les frottent de manière involontaire pendant la nuit.

Troubles temporo-mandibulaires
Lorsque l’articulation temporo-mandibulaire (ATM) ne fonctionne pas correctement, le patient ressent les symptômes suivants :

  • Maux de tête,
  • Blocage de la mandibule,
  • Douleurs à l’oreille,
  • Douleurs à la mandibule,
  • Bruxisme,
  • Anxiété,
  • Fatigue,
  • Stress,
  • Nervosité.

Les femmes sont plus prédisposées à cette pathologie, notamment si elles sont en âge de procréer.
Ces troubles provoquent des douleurs à la mandibule et aux tissus avoisinants avec une limitation des mouvements de la bouche.

Tumeur
Le cancer des glandes salivaires situées dans la gorge, dans le cou et dans la bouche peut provoquer des douleurs aux oreilles et à la mandibule. Cette tumeur est rare.

Les glandes salivaires se trouvent devant l’oreille.

Alvéolite post-extractionnelle
L’extraction d’une dent peut provoquer l’inflammation de l’os et des nerfs sous-jacents, causant des douleurs à la mandibule et à l’oreille.
Les douleurs peuvent se propager à d’autres parties de la tête telles que la mâchoire, les oreilles, les yeux, etc.

Sinusite
La sinusite provoque des douleurs qui peuvent se propager jusqu’à l’oreille et à la mandibule.

Douleur référée
Si les muscles de la mandibule sont contractés, on peut ressentir des douleurs.

Névralgie
La névralgie du trijumeau peut provoquer des élancements très douloureux sur un côté du visage dans les zones suivantes :

  • Yeux,
  • Tempes,
  • Pommettes,
  • Mâchoire,
  • Mandibule.

Douleurs à la mandibule lorsque l’on ouvre la bouche

Infection des dents de sagesse L’une des causes les plus fréquentes des douleurs à la mandibule est l’infection des dents de sagesse. Une carie provoque de fortes douleurs dentaires. Lorsqu’une dent de sagesse s’infecte, la carie se développe très rapidement. La carie provoque un gonflement des gencives. Dans la plupart des cas, le gonflement entraîne des douleurs à la mandibule et des limitations de

mouvement.

Si un condyle mandibulaire est antérieur (plus en avant) par rapport à la mâchoire, le mouvement d’ouverture de la bouche commence d’abord de ce côté et le menton se déplace ensuite légèrement du côté opposé.

Dysfonction de l’ATM
Une autre cause de douleurs à la mandibule pourrait être un trouble de l’articulation temporo-mandibulaire. Cela se produit lorsque les os qui se trouvent entre la mandibule et le crâne s’articulent de manière incorrecte.

Les causes peuvent être nombreuses :

  • Un traumatisme,
  • Un trouble congénital,
  • Une intervention dentaire,
  • Une pathologie dentaire,
  • Une grossesse peut faciliter un dysfonctionnement de l’ATM car les taux d’hormones chez les femmes enceintes provoquent la laxité ligamentaire. De plus, l’altération de la posture influence l’articulation de la mandibule.

De nombreuses pathologies telles que l’arthrite, l’arthrose, etc., peuvent causer des problèmes à cette articulation. Une infection de l’oreille peut provoquer des douleurs au niveau de la mandibule.

D’autres pathologies peuvent provoquer des douleurs à la mandibule :

  • Stress,
  • Traumatismes,
  • Bruxisme.

Problèmes musculaires
Un trouble musculaire peut provoquer des douleurs à la mandibule lors des mouvements ou au toucher. Dans le cas de certaines pathologies, les muscles de la mandibule sont très contractés et provoquent des douleurs lors de l’ouverture et de la fermeture de la bouche (par exemple lorsque l’on mange).

Parmi les causes, nous pouvons citer des traumatismes, un coup de froid ou le froid en général.

Autres causes de douleurs à la mandibule

Il existe de nombreuses autres causes à l’origine de douleurs à la mandibule. De nombreuses maladies systémiques affectent la mandibule ou ses muscles.

Ces pathologies sont énumérées ci-dessous :

  • Tétanos,
  • Empoisonnement,
  • Amygdalite,
  • Parotidite,
  • Noma (cancrus oris ou gangrène de la bouche),
  • Abcès périamygdalien,
  • Sclérodermie.

Causes de douleurs graves à la mandibule après une intervention dentaire 

Couronne dentaire
De nombreuses personnes ressentent des douleurs pendant quelques jours après la pose d’une couronne dentaire. La douleur disparaît avec le temps.

Si l’occlusion est irrégulière, cela peut provoquer des douleurs à la mandibule et aux dents.

Obturation dentaire
L’obturation dentaire est l’une des interventions les plus pratiquées pour obturer la carie et pour soigner une dent. Cela peut provoquer de graves douleurs à la mandibule. Lors de cette intervention, la cause la plus fréquente de douleurs à la mandibule est l’ouverture prolongée de la bouche. Cela fatigue la mandibule et provoque de la douleur lorsque l’on ferme la bouche.

Une réaction allergique au ciment dentaire temporaire peut provoquer des douleurs à la mandibule.

Dévitalisation
Les douleurs à la mandibule sont fréquentes après une dévitalisation. La cause la plus fréquente des douleurs est la durée de l’intervention.

La bouche reste longtemps ouverte pendant cette procédure.

Extraction d’une dent
L’extraction d’une dent est très douloureuse. Le dentiste retire les nerfs, les veines et les artères situés à l’intérieur de la dent et endommage les racines des dents avoisinantes. Le dentiste retire les dents qui ne sont plus vivantes.

L’éruption des dents de sagesse se fait tardivement. Souvent, ces dents ne trouvent pas suffisamment d’espace. Elles sont donc fréquemment retirées.

Quels sont les symptômes des désordres temporo-mandibulaires (DTM) ?

Les personnes qui présentent des DTM ressentent des douleurs qui peuvent être temporaires ou durer sur de nombreuses années. Les femmes sont plus prédisposées que les hommes. Les DTM affectent plus fréquemment les individus dont l’âge est compris entre 20 et 40 ans.

Les symptômes des DTM sont les suivants :

  • Douleurs au visage, à la mandibule, au cou et à l’épaule,
  • Douleurs lorsque l’on mâche, que l’on parle ou que l’on ouvre la bouche en grand (par exemple lors d’un bâillement),
  • Mandibule qui se « bloque » en gardant la bouche ouverte ou fermée,
  • Certaines activités (mâcher, cracher, déglutir) provoquent un bruit ou un craquement au niveau d’une articulation de la mandibule (droite ou gauche) lors de l’ouverture ou de la fermeture de la bouche (même sans douleurs),
  • Gonflement du visage,
  • Maux de dents,
  • Maux de tête,
  • Douleurs au cou,
  • Vertiges,
  • Maux d’oreille,
  • Troubles de l’audition,
  • Douleurs de l’épaule,
  • Bourdonnement d’oreilles (acouphènes).

Que faire ? Traitement des désordres temporo-mandibulaires

Au début, il est conseillé de consulter son médecin ou son dentiste. Le médecin fait un diagnostic et explique les solutions de traitement. Les traitements non chirurgicaux comme la physiothérapie et une modification du mode de vie sont conseillés.

Les patients me demandent s’il vaut mieux appliquer du chaud ou du froid. La meilleure chose à faire est d’appliquer une compresse glacée pendant les premières 24 heures qui suivent l’apparition de la douleur aiguë, tandis qu’ensuite il vaut mieux appliquer une compresse chaude.

L’opération chirurgicale maxillo-faciale n’est pas fréquente. Elle n’est conseillée qu’après avoir essayé tous les autres traitements.

Médicaments
Les analgésiques tels que le paracétamol, l’ibuprofène ou la codéine soulagent la douleur.
Si ceux-ci ne suffisent pas à réduire les douleurs, le médecin peut prescrire d’autres médicaments comme les myorelaxants.

Injections de corticoïdes
Si les DTM sont causés par une maladie comme l’arthrite, une infiltration de cortisone dans la mandibule peut réduire les douleurs et le gonflement des tissus mous avoisinants. Généralement, les personnes ressentent moins de douleurs pendant les premières 24 heures.

Les douleurs se réduisent sur une période allant de quelques semaines jusqu’à plusieurs mois. Dans certains cas, l’injection soigne complètement le problème.

Physiothérapie et ostéopathie
Le médecin peut prescrire une thérapie laser pour réduire l’inflammation de l’articulation de la mandibule.
L’ostéopathie peut être utile parce qu’elle repositionne la mandibule dans une position correcte.

Intervention chirurgicale
Si les traitements conservateurs ne sont pas efficaces, on peut faire appel à un traitement chirurgical pour résoudre le problème.
La chirurgie à ciel ouvert est le dernier traitement à effectuer. Elle sert généralement en cas d’anomalie à l’intérieur de l’articulation.

Heureusement, une telle intervention n’est que rarement nécessaire. L’implantation d’une prothèse temporo-mandibulaire ne se fait également que dans de très rares cas, lorsque les patients présentent des symptômes graves qui durent depuis longtemps et qui compromettent le fonctionnement de la mandibule. L’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a rédigé les lignes directrices de ce type d’intervention.

La chirurgie peut avoir des effets secondaires et le médecin doit informer les patients sur l’évolution post-opératoire.

Remèdes naturels en cas de douleurs à la mandibule

Modifier son mode de vie
Il existe de nombreuses habitudes d’auto-assistance qui améliorent les DTM, parmi lesquelles nous pouvons citer :

  • Consommer des aliments mous,
  • Éviter le chewing-gum,
  • Tenir la mandibule au chaud pendant 10-20 minutes,
  • Pratiquer des exercices de stretching pour la mandibule,
  • Éviter de serrer les dents,
  • Pratiquer des massages des muscles qui se trouvent autour de l’articulation.

Gouttière dentaire
Les gouttières dentaires (dispositifs en plastique qui s’adaptent au-dessus des dents) sont utilisées afin d’éviter de grincer des dents. Celles-ci recouvrent les dents pendant la nuit afin de réduire la fermeture de la bouche et le bruxisme.

La gouttière dentaire est réalisée sur mesure chez le dentiste.

Quelle est la durée des DTM ? Le pronostic 

La situation de nombreux patients qui souffrent de DTM s’améliore avec le temps : dans la plupart des cas, la chirurgie n’est pas nécessaire.
Les symptômes s’améliorent souvent grâce à des traitements conservateurs.

Related posts

Sclérose en plaques : des thérapies alternatives pour soulager les malades

Journal

L’ionophorèse qu’est-ce que cette technique de traitement ?

Emmanuel

Traitement par le coup du lapin et remèdes naturels | Physiotherapie pour tous

Irene